lundi 31 décembre 2012


PALESTINE
Samedi, 29 décembre 2012



Le Front Populaire de Libération de la Palestine s’inquiète de la soudaine et dangereuse décision des ministres des affaires étrangères arabes et du secrétaire général de la Ligue Arabe, d’annuler leur visite prévue pour Ramallah, signe du lien étroit de régimes arabes avec l’Administration américaine et sa politique dans la région.

Dans son communiqué, il précise que le peuple palestinien attendait de la nation arabe qu’elle défie les politiques d’agression de l’impérialisme américain qui ne cessent de soutenir l’entité sioniste et qui foulent aux pieds les condamnations internationales de la récente poursuite de colonisation menée par cette entité.

Il exige auprès de l’Autorité Palestinienne et de l’Organisation de Libération de la Palestine que toute la vérité soit dite sur ce sujet et que les réelles causes de cette annulation soient divulguées.






SYRIE
LE PAIN QUI LES TRAHIT ET QUI N’A ENCORE PAS FINI DE DIRE SON MOT

 De Halfaya à Raas EL Aïn…Puis retour à Halfaya





Tall Khalaf (Rass El Aïn) 

Des représentants des comités populaires, ayant décidé de prendre les armes pour défendre leurs biens et leurs ressources de première nécessité, comme la farine et le pain, témoignent…



Retour à Halfaya

Un mensonge : 
Le bombardement d’une boulangerie par l’aviation de l’Armée Régulière.

Mais alors, comment expliquer l'intact des structures du bâtiment abritant la boulangerie, ainsi que du bâti limitrophecomme également l’absence du moindre cratère au sol, alors que logiquement un missile lancé par l’aviation devait provoquer la démolition totale du bâti et l'apparition d'un cratère dans l'infrastructure routière ?

Un autre mensonge : 
Le pain
 intact sur un sol ensanglanté.

Ce pain intact et précipitamment posé au sol…

Une question, aussi légitime que d'autres, se pose : 
Des sources de l’Opposition basée à l'extérieur confirment que le massacre a eu lieu lors d’un violent combat entre l’Armée Régulière et les « rebelles » et que les corps au sol sont ceux de « rebelles », de femmes et enfants tombés martyrs. 

Comment alors se fait-il que, quelque part, une boulangerie soit incendiée ?

Contradictions 
Plusieurs jours passés depuis ces évènements, cette opposition vient contredire, au travers son récit, les quelques détails que ses combattants avaient largement diffusés sur Internet.

Que cherche-t-elle encore à nous cacher ?

Pourquoi aujourd'hui contredit-elle les dires de ses combattants ? A-t-elle reçu, via Al Jazeera, l'ordre venu de son chef suprême Hamad du Qatar ?

Le sort de Halfaya :
A-t-il subi le
 même sort que celui d’autres villages ou quartiers ayant été sous domination des « rebelles », même pour un laps de temps, le temps de les piller après avoir massacré d'habitants ayant refusé de se plier aux ordres ?

Un scénario aussi probable que d'autres :

1- La boulangerie fut assaillie par les combattants « rebelles » qui voulaient s'emparer du pain et du dépôt de farine;
2- Le gérant et les employés refusent de se plier aux ordres;
3- Les assaillants les massacrent, ainsi que quelques clients témoins faisant la queue;
4- Les assaillants se précipitent pour préparer leur mise en scène à filmer, en vue d'une large diffusion sur Internet, voulant ainsi faire croire à un massacre commis par l'aviation de l'Armée Régulière. 





Le pain n'a pas fini de divulguer la vérité, toute la vérité...


dimanche 23 décembre 2012


Syrie, samedi 22 décembre 2012

La brigade Al Ansar a menacé d’attaquer deux villages chrétiens si les habitants n’en délogeait pas l’armée nationale, le patriarche grecque-orthodoxe affirmant de son côté que les chrétiens resteraient en Syrie.


Un homme se présentant comme "Rachid Abou al-Fida, chef de la brigade al-Ansar", a mis en garde les habitants des localités de Mharda et d’Al-Sqilbiya, dans le centre de la Syrie.

Dans l’enregistrement, intitulé "Avertissement aux villes à majorité chrétienne de la province de Hama", il appelle les habitants à "expulser les gangs du président Bachar al-Assad…, sinon nous attaquerons immédiatement".

Ces deux localités ont vu une partie de leurs habitants se réfugier dans la région côtière de Tartous ; cet exode était intervenu alors que les mercenaires terroristes menaient des attaques contre les barrages de l’armée dans la région de Hama…




LIBAN RÉSISTANCE

LES CHRÉTIENS DE SYRIE SOUHAITENT JOYEUX NOEL AUX « GRANDS » DE CE MONDE QUI SOUTIENNENT LA DESTRUCTION DE LEUR PAYS…

mardi 11 décembre 2012




FRANÇOIS HOLLANDE :

Têtu à vouloir faire disparaître Florange en se pliant aux exigences du patronat, il arme et porte assistance à l’armada de terroristes déferlant sur la Syrie…


Florange, le chômage qui a encore augmenté ce mois-ci, la précarité des emplois et la pauvreté qui rallonge les queues devant les accueils des restaurants du cœur complètement dépassés par le phénomène, alors que simultanément il débourse deux millions d’euros d’aide aux terroristes en Syrie et leur envoie des conseillers militaire…Voilà l’œuvre de cet homme qui se dit de gauche.

Mais alors qu'aura-t-il à gagner en soutenant ces groupuscules si ce n’est le mépris de tout un peuple qui en ce moment s’organise sous forme de comités populaires, décidé à prendre les armes aux côtés de son armée régulière, pour défendre à la fois sa terre, ses acquis (car il y en a eu sur cette terre syrienne, les mêmes acquis interdits aux peuples de l’Arabie Saoudite et du Qatar), ses légitimes revendications et la souveraineté de son pays.

Hollande vient ainsi apposer sa signature au bas de son cahier des charges niant les valeurs de la Résistance ; bref, un homme qui, prétendant être de gauche, ne promet que des paroles, de beaux discours et de promesses enrobées de mensonges à Florange l’Ouvrière, alors que ses actions concrètes et immédiates, sans la moindre hésitation, s’inscrivent dans son soutien aux mercenaires terroristes souhaitant venir à bout de la Syrie ferme dans son soutien aux résistances des peuples dans la région.

Hollande la contradiction, celle qui dénonce le terrorisme kidnappant et détenant des citoyens français en Afrique et, en même temps, le soutient en Syrie.

Hollande farouchement décidé à reproduire sur cette terre syrienne, la guerre, les massacres et les atteintes aux Droits de l’Homme vécus par la Libye, pour piller les richesses et profiter des avantages que lui procurera le nouveau régime fantoche mis en place, espérant ainsi perdurer l’ordre impérialiste déjà secoué par ses crises qui l’amènent inéluctablement vers son déclin.

Hollande n’ayant qu’un seul souci : liquider toute résistance contre l’hégémonie et l’expansionnisme de son bien aimé : l’entité sioniste.

Hollande au secours du fascisme, des derniers dinosaures de la dictature et de l’obscurantisme arabes, n’osant même pas, dans son pays, faire face au diktat de ses maîtres, lorsqu’il s’agit de faire respecter l’indépendance de la Justice et de libérer un de nos résistants détenu dans ses geôles depuis plus d’un quart de siècle.

A quel genre d’homme de gauche a-t-on affaire ?

En ce moment, assistant à la déroute annoncée de l’ASL flanquée des couleurs du drapeau- symbole du colonialisme français et à la décapitation d’Al Qaïda, ce Premier de France s’agite et devient hystérique au point de reprendre à son compte et devant son peuple le même type de mensonge émanant de Bush, à la veille de l’invasion de l’Iraq. Délirant ainsi, il croît parvenir à mettre à genoux la Syrie ; en vain, la réalité sur le terrain est autrement.

Il reste au Peuple de France l’unique question qui se pose et à laquelle il doit répondre en urgence : Avec cet homme, plus sarkozyste que Sarkozy, où va la France ?

vendredi 7 décembre 2012

Le patron de l’UNRWA Filippo Grandi a appelé les réfugiés palestiniens en Syrie, dont certains ont pris part aux combats entre rebelles et soldats, à ne pas s’impliquer dans le conflit qui déchire le pays depuis 20 mois, dans un entretien à l’AFP.


"Les Palestiniens doivent rester neutres et toutes les parties doivent respecter cela. Personne ne doit les impliquer dans la crise", a déclaré jeudi le commissaire général de l’Office de l’ONU de secours et de travaux pour les réfugiés de Palestine.


Selon des militants, des membres du Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG) combattent au côté des troupes du régime de Bachar al-Assad tandis que des membres du Hamas ont rejoint les rangs rebelles à Damas et dans sa région.




LIBAN RESISTANCE

1- A quelle diplomatie appartient-il, le patron de l’UNRWA, pour qu’il tienne ces propos ?
Est-il ambassadeur d’un quelconque pays ou encore est-il porte-parole d’un quelconque gouvernement, statut qui lui permet de prendre position par rapport au conflit ?

2- Le FPLP ne fait que repousser les attaques répétées des groupes terroristes contre un camp de réfugiés. Que le patron de l’UNRWA sache : Ni lui, ni ses supérieurs et surtout pas les gouvernances à qui ils se soumet, ne feront reculer la Résistance Palestinienne dans son devoir de protéger ses populations civiles ; Sabra Chatila nous l’a appris.

3- Décidemment, ce patron souhaite fortement la levée de toute protection des camps de réfugiés, permettant ainsi de faire subir à ces populations civiles le même sort que celles de Sabra Chatila. Ce patron devrait être démis de ses fonctions, pour avoir incité à de nouveaux massacres d’innocents…







dimanche 2 décembre 2012


video


Voilà ce qu'est cette entité coloniale implantée en 48, en plein cœur de la Palestine...

La grande victoire de Gaza la Résistante les rend hystériques : Preuve du début du démantèlement de leur entité...




A ABBAS nous disons haut et fort : Réjouis-toi du fauteuil et du carton qu'ils t'ont accordés. La Palestine, la-nôtre, est celle de Mahmoud Darwich; elle est celle de la Résistance...