vendredi 31 août 2012

LE NÉO NAZISME OPÈRE EN MER MÉDITERRANÉE :

DES VEDETTES DE LA MARINE MILITAIRE DE L'OCCUPATION SIONISTE TENTANT DE FAIRE COULER DES BATEAUX DE PÊCHE PALESTINIENS 

video

LIBAN RÉSISTANCE : AUCUN COMMENTAIRE

mercredi 22 août 2012


PALESTINE
21 AOUT 2012




Le Ministre de la guerre israélien Ehud Barak a discuté avec le président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas des moyens convenables pour relancer, officiellement, les négociations gelées entre les deux parties.
Selon la radio hébreu, mardi 21 août 2012 dans l’après midi, Barak a téléphoné au Président de l’autorité palestinienne pour le féliciter à l’occasion de l’Aïd.

La radio a également ajouté que l’appel téléphonique entre Barak et Abbas a évoqué la situation dans toute la région, et qu'ils ont discuté des moyens nécessaires pour reprendre les négociations entre Palestiniens et Israéliens.
Il est à noter que le chef de l’entité sioniste Shimon Peres, le « Prix Nobel de la Paix » et le premier ministre Benyamin Netanyahu ont appelé Abbas la veille de l’Aïd, pour également le féliciter.



JUSQU'A QUAND LA COLLABORATION SEVIRA EN PALESTINE ?

PENDANT QUE CETTE COLLABORATION SEVIT SUR CETTE TERRE, LES ARABES SE DECHIRENT, S’ENTRETUENT, REPONDENT AU « JIHAD » CONTRE L’ASPIRATION DU PEUPLE FRERE DE SYRIE AU CHANGEMENT DEMOCRATIQUE DANS LA PAIX CIVILE




LIBAN RESISTANCE, profite de cette page pour dédier la page attachée ci-dessous au Peuple de France victime de la désinformation et de la politique moyenne orientale menée par son président Hollande…


dimanche 19 août 2012





Parti Communiste Libanais

Beyrouth, le 17-08-2012

Aux représentants des Partis Communistes et Ouvriers


Chers Camarades,

Le soir du mercredi 15 août, la chaine de télévision « Al- Yassariah » (La gauche), fut la cible d’une bande de hors-la-loi qui ont forcé ses locaux et tenté de prendre trois de ses reporters, après avoir volé des équipements et détruit quelques ordinateurs…

La décision de créer « Al Yassariah » fut prise durant la seconde rencontre des partis de la gauche arabe, qui eut lieu en février 2011 à Beyrouth. Durant la troisième rencontre de la gauche arabe (février 2012), notre Camarade Khaled Hadadah, secrétaire général du PCL, fut désigné pour superviser les préparatifs de lancement de la chaine dans laquelle plusieurs partis communistes et de gauche sont actuellement actionnaires.

Le Parti Communiste libanais voit dans ce qui s’est passé une tentative de porter atteinte à la liberté d’expression. Pour lui, ainsi que pour des milliers de Communistes et de progressistes dans le Monde arabe, « Al- Yassariah » représente la voix de la gauche et du changement face aux medias bourgeois, agents de l’impérialisme, et aussi aux medias appartenant à des partis dont l’idéologie religieuse se recoupe avec celle de la bourgeoisie dans l’exécution du projet du « Nouveau Moyen Orient » mis au point par l’administration des Etats-Unis.
Il considère aussi que le but poursuivi par ceux qui ont investi « Al- Yassariah » était de mettre des obstacles sur la voie du changement démocratique radical tout en s’opposant à la volonté du changement exprimé par les soulèvements et les révolutions qui ont eu lieu durant les deux dernières années.

Il appelle tous les Partis Communistes, ouvriers et de gauche dans le Monde arabe, mais aussi dans le monde, à exprimer leur solidarité agissante avec ce que cette chaine représente de par rôle et sa position.






LIBAN RESISTANCE,
tout en exprimant son indignation, considère que cette nouvelle atteinte à la liberté d’expression au Pays des Cèdres n’est qu’une tentative de plus pour faire plonger le pays dans le "chaos constructif " si cher à l’impérialisme et au sionisme et dans une nouvelle sale guerre civile.

Il dénonce la politique du "laisser aller" de l’exécutif face à toutes les tentatives de semer la haine confessionnelle, prémisse à toutes violences et à l’éclatement de notre Pays tel que conçu dans le cadre du "Grand Moyen Orient" si cher à Obama et à son allié "le Prix Nobel" sioniste et grand assassin... 

Il appelle le peuple et sa jeunesse à la ferme unité autour de la seule équation qui sera désormais prioritaire,
à savoir :

CHANGEMENT DEMOCRATIQUE ET RÉSISTANCE
        Sans cette équation, la Résistance court un grand danger car,
sa symbiose avec son peuple et son armée nationale étant anéantie, les forces liées à l’impérialisme et au sionisme auront « carte blanche » pour l’anéantir à son tour.

Désormais, la destinée d’un Liban Démocratique et Résistant est entre nos mains…

mardi 14 août 2012



QU’APPELLE-T-ON CEUX QUI COUPENT LES MAINS DU GUITARISTE

 OU QUI BRÛLENT LES OEUVRES D'UN POÈTE 
OU QUI INTERDISENT LA MATHÉMATIQUE A NOS ENFANTS 
OU QUI ASSASSINENT LA PLUME QUI DIT VRAI ET JUSTE ? 

QU’APPELLE-T-ON CES HOMMES QUI SORTENT DES TÉNÈBRES DE L’HUMANITÉ CHAQUE FOIS QUE L'ORDRE MONDIAL CAPITALISTE EST MENACE OU SOIF DE PLUS-VALUS ?


12…14 AOUT 1976…TELL EL ZAATAR

Mohamed Najib Chabbi
Youssef Boussoumah
Raymond Richa

Rendons hommage aux combattants et civils du camp palestinien de Tell El Zaatar à Beyrouth, tombés martyrs du 12 au 14 août 1976.


Depuis le 12 août nous commémorons l'anniversaire du massacre du camp de réfugiés palestiniens de Tell el Zaatar à Beyrouth, du 12 au 14 août 1976.

  Ces jours là les milices de l'extrême droite libanaise, alliée 
de l’entité sioniste et forte de plusieurs milliers de combattants, réussissaient à percer les lignes de défense du camp où vivaient 60.000 personnes protégées héroïquement par 1500 résistants palestiniens.

A la fin, les défenseurs du camp, n'eurent d'autre recours que de faire dévaler sur les assaillants une citerne entière de pétrole enflammé.


QUAND LE FASCISME ET LE NEO NAZISME FRAPPENT, CE SONT TOUJOURS AVEC LA MEME METHODE, QUEL QUE SOIT L’ESPACE-TEMPS

Les survivants furent autorisés à évacuer les ruines du camp sous l'égide de la Croix rouge ;…Les miliciens des Phalanges attendirent que se forme une colonne de réfugiés pour tirer sur elle à la mitrailleuse lourde.

De nombreux civils et combattants furent exécutés alors qu'ils se rendaient.
De nombreux viols eurent lieu également.
3000 civils et combattants désarmés furent massacrés, parfois à l'arme blanche.


ET AUJOURD’HUI…

Deux points importants sont à signaler :

1) Le premier est qu'il faut rappeler le fait que selon de nombreux témoins,
l'artillerie syrienne prêta main forte aux assaillants, les milices d'extrême droite qui piétinaient devant le camp depuis le 22 juin, date de début du siège, à tel point que sans celle ci la chute du camp très bien défendu, n'aurait pas été possible.
D'ailleurs par la suite les troupes syriennes entrèrent au Liban où elles furent combattues par les forces de gauche libanaises et l'OLP.

2) Le second est que le massacre fut perpétré par les milices de l'extrême droite
avec l'assentiment et le soutien militaire de l’entité sioniste et des pays occidentaux, notamment les Etats-Unis, c'est-à-dire les mêmes qui aujourd'hui se proclament « amis » du peuple syrien.
Rappelons également que les descendants politiques de ces milices chrétiennes, aujourd'hui, à Beyrouth, sont
alliés politiques du Courant du Futur dirigé par Saad Hariri, un autre « grand ami » du peuple syrien.
Signalons enfin que les régimes des pétro monarchies
du Golfe, notamment celui de l'Arabie saoudite, furent très heureux de se voir débarrassés de Tell el Zaatar car ce camp était connu pour être la capitale politique du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP), une composante marxiste-léniniste de la Résistance palestinienne.



Nous, Peuple de Syrie, avons de bonnes raisons de revendiquer la démocratie et c’est bien pour cette raison que nous devrons d’abord, tous unis, nous débarrasser de nos prétendus amis occidentaux ou du Golfe des pétro monarchies, ceux-là même qui avaient soutenu le fascisme et qui se réjouirent de la chute du camp.



Pour conclure, ci-dessous
la façon avec laquelle les médias français de l’époque avaient traité cet évènement :


lundi 6 août 2012


SRIFA, 2006

SYMBOLE DE L’UNITÉ DE NOTRE RÉSISTANCE