mardi 26 juin 2012




LA REVOLUTION PERMANENTE EGYPTIENNE : UN DEFI AU NOUVEAU POUVOIR



La Révolution, parce que rien n’est encore acquis et parce qu'elle est de nature permanente, se poursuivra.



Il s’agit de :

1- Satisfaire aux revendications du peuple quant à la justice sociale et le progrès ; les attentes ne portent ni sur des lois ou décrets venant au secours d’un régime néo libéral à bout de souffle, en faillite et ayant provoqué l’étincelle du Printemps arabe en Égypte, ni sur les politiques d’austérité qu’imposera l’Occident à la moindre demande d’aide financière et ni sur les petits ajustements des mécanismes de distribution des richesses et de lutte contre tous les abus.

2- Préserver les libertés en les consolidant ; il s’agit de la liberté de la Femme ainsi que les libertés de croyance, d’expression et syndicales, comme il s’agit également de l’égalité des égyptiens devant les droits et les devoirs, indépendamment de leurs croyances et le respect des minorités.

3- Exiger la neutralité de l’Armée à l’égard de la démocratie et abolir tous ses privilèges qui lui furent accordés par la dictature .

4- Rompre définitivement avec cette politique de normalisation avec l’entité sioniste en dénonçant les accords signés ; mais aussi soutenir concrètement la résistance palestinienne en commençant par initier une concrète solidarité avec Gaza et exiger la fin du blocus. Le droit au retour des réfugiés palestiniens dans leur pays, la libération de tous les prisonniersl’arrêt du processus de colonisation, la démolition du mur de l’apartheid sioniste et la libération des terres arabes toujours occupées devront être des exigences constantes en matière de politique régionale de l’Égypte.



Voilà en quoi consistera le défi que lance la Révolution Égyptienne non seulement au nouveau Président de la République, mais aussi à toute la classe politique.

Le sang n’a pas été versé pour rien ; il a exigé la Révolution ; donc cette dernière restera permanente jusqu’à sa première victoire et au-delà de cet instant historique tant espéré et attendu.





Monsieur le Président, sachez que le peuple et sa jeunesse y veilleront…

Aucun commentaire: