vendredi 20 avril 2012


ENFIN, HOLLANDE S’Y MET…

1- Prêt, s’il est élu, à participer à une intervention armée dans le cadre de l’ONU en Syrie

2- Je serai implacable contre l’antisémitisme


Ses propos ont été recueillis, ce jour, à quelques heures de l’interdiction de toute propagande électorale !!!!
  
Il est prêt à contribuer à la fois pour faire avorter l’initiative pacifique et populaire pour le changement démocratique en Syrie et faire plier la Syrie, à ce jour intransigeante quant à son soutien des résistances palestinienne et libanaise, donc prêt à intervenir en soutien aux salafistes, aux combattants d’Al Qaïda et aux mercenaires de tous les bords à la solde de l’Occident impérialiste

Il sera implacable contre l’antisémitisme…
S’il fait référence aux derniers évènements qui avaient secoué la ville rose, admettra-t-il alors que la terreur qui s’était abattue sur cette ville est la même qui s’abat, jusqu’à nos jours sur la Syrie, à une échelle beaucoup plus grande que celle d’un quartier de Toulouse ? Non, puisque sans doute il tient simultanément à son indignation quand il s’agit d’enfants juifs et à son indifférence lorsqu’il s’agit d’enfants syriens.

Le voici-donc en pleine contradiction dans ses propos et prises de position de dernières minutes.

De deux hypothèses l’une, ou il est franchement naïf et donc ne sera pas apte à initier une politique étrangère axée sur la solidarité avec les peuples entrés en résistance et sur la paix dans le monde, ou, tout en étant fidèle à son internationale socialiste, il tente au dernier moment de faire évoluer son score, espérant ainsi convaincre les derniers indécis qui seraient assez dupes et naïfs pour croire à sa sincérité et à son soi-disant « vote utile ».

Peu importe ce qu’il déclare, ses intentions et son degré d’hypocrisie; nul ne pourra faire avorter le processus démocratique en Syrie et ne réussira à faire tomber la Syrie fidèle à la résistance arabe.

Il est prêt à participer à une intervention armée dans le cadre de l’ONU en Syrie…
 Cherche-t-il, une fois élu, pouvoir faire participer la France d’hier, celle de Sarkozy-Juppé, à une quelconque aventure guerrière et impérialiste au Moyen orient; et pourtant c’est bien cette France contre laquelle il prétend se battre aujourd’hui ?  

ENCORE QUELLE FLAGRANTE CONTRADICTION ?



LA SYRIE N’EST FIDELE QU’AU COURS DE SON HISTOIRE QUE SON PEUPLE LUI IMPOSE…QU’IL OSE ALORS…


  




1 commentaire:

Janine a dit…

Je tiens tes propos pour vrais. Mais ce n'est pas une perspective d'avenir que Hollande nous offre, la continuité des Sarko-Juppé et la main-mise du CRIF.
Un cauchemar de plus, et uen honte nazionale.