samedi 11 février 2012





TOUTES LES FORCES DES TENEBRES MOBILISEES POUR ASSASSINER L’ESPOIR DE DEMOCRATIE,
NOTAMMENT CEUX POURSUIVIS POUR AVOIR PARTICIPE AUX MASSACRES DE SABRA CHATILA



Le chef de la section politique des relations internationales dans l’organisation internationale des immigrés arabes, le Dr. Mouhammad Darrar Jammo accuse l’ancien responsable des Forces Libanaises Ghassan Touma d’entraîner les groupes armés pour exécuter des opérations militaires dans l’intérieur syrien.

Il s’est demandé « que font les groupes armés de Ghassan Touma à Homs ?

Comment ce criminel, poursuivi judiciairement, entre-t-il impunément au Liban » ?

Darrar confirme que Ghassan Touma est le bras militaire de Samir Geagea, le chef des « Forces Libanaises », parti politique d’extrême droite libanaise, membre de la coalition libanaise du 14 mars présidée par Saad Hariri, le fils du premier ministre assassiné Rafic Hariri.

Il ajoute que Ghassan Touma n’est pas le seul à être impliqué dans l’entraînement et l’armement des groupes militaires qui s’infiltrent en Syrie ; il existe un groupe allégeant à Saad Hariri qui a à sa tête Khalen Daher œuvrant à ravitailler en armes et munitions les bandes armées en Syrie.

Il affirme que les entraînements ont lieu dans la région de Wadi Khaled au Liban Nord et que le danger qui guette la sécurité et la stabilité de la Syrie ne vient pas seulement des frontières Nord, avec la Turquie, mais aussi des marchands d’armes s’activant dans la région du Kaa, situées dans la plaine de la Beqaa ; ces trafiquants sont impliqués dans les opérations de contrebande.

Aucun commentaire: