mardi 22 novembre 2011



MARDI 22 NOVEMBRE 2011

DERNIERE NOUVELLE D’EGYPTE

Lundi 21 novembre, sur la place Tahrir, les dizaines de milliers de manifestants scandaient toujours « Le peuple veut la chute du maréchal Hussein Tantaoui », à la tête du conseil militaire et dirigeant de facto de l’Egypte. L'armée a du sang dans les mains avec un bilan de 24 martyrs de la Révolution.

Le gouvernement égyptien a annoncé sa démission au troisième jour d'affrontements meurtriers opposant forces de l'ordre et manifestants réclamant la fin du pouvoir militaire en Egypte qui fait face à sa plus grave crise depuis la chute de Hosni Moubarak.

Peu après l'annonce, la télévision publique a affirmé que l'armée avait refusé cette démission, citant une source militaire. Mais le ministre de l'Information Osama Haikel, cité par l'agence officielle Mena, a déclaré ensuite que l'armée ne s'était pas encore prononcée.



Le peuple veut la chute du maréchal Hussein Tantaoui, à la tête du conseil militaire et dirigeant de facto de l'Egypte. Des mouvements égyptiens, dont la Coalition des jeunes de la révolution et le mouvement du 6 avril, ont appelé à une manifestation massive mardi 22 novembre à 16H00 (14H00 GMT) sur la place Tahrir pour réclamer la fin du pouvoir militaire et la formation d’un gouvernement de salut national.

Le Parti de la liberté et la justice, issu des Frères musulmans, a annoncé qu'il ne participerait pas à la manifestation massive prévue mardi à la place Tahrir contre le pouvoir militaire.


 


video

« Les Salafistes et les Frères Musulmans ont volé notre révolution…Ils doivent dégager…Musulumans et chrétiens, main dans la main pour la Révolution… », scandaient hier lundi les manifestants sur la place Tahrir.



OUI POUR LA FIN DU POUVOIR MILITAIRE ET POUR LA FORMATION D’UN GOUVERNEMENT DE SALUT NATIONAL



Aucun commentaire: