jeudi 18 août 2011


MADRID (Reuters) - Des milliers de manifestants ont défilé mercredi dans les rues de Madrid pour protester contre le coût de la visite du pape Benoît XVI qui survient dans un climat d'austérité budgétaire et de grogne sociale en Espagne.

Le souverain pontife entame jeudi à Madrid une visite de quatre jours dans le cadre des Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ) dont le point d'orgue sera la messe célébrée dimanche à l'aérodrome de Cuatro Vientos à laquelle devraient assister deux millions de catholiques.

Mercredi, plusieurs milliers de personnes, toutes générations confondues, ont marché dans le centre ville en scandant "le pape oui mais pas avec mes impôts".

"Cela coûte beaucoup d'argent à l'Etat espagnol qui traverse une période difficile", indique Rosa Vasquez, une Espagnole âgée de 55 ans, brandissant une pancarte "La religion est l'opium du peuple, ne vous droguez pas avec nos impôts."

Les organisateurs de la manifestation, qui a rassemblé des militants pro-laïcité, estiment à 100 millions d'euros le coût des JMJ mais le gouvernement espagnol a refusé de fournir un chiffre.

"Nous ne sommes pas contre le fait que les gens célèbrent la visite du pape mais nous n'acceptons pas le fait de devoir payer sans avoir été consultés", explique Nora, 20 ans.

Le Vatican a par ailleurs autorisé mercredi les prêtres à pardonner le péché de l'avortement lorsqu'ils recevront les confessions de centaines de milliers de jeunes catholiques lors des JMJ.

L'avortement est un pécher passible de l'excommunication dans l'Eglise catholique.

"Cette concession doit permettre de faciliter l'obtention de la grâce divine pour les fidèles qui participent aux Journées mondiales de la Jeunesse", a expliqué l'archevêché de Madrid dans un communiqué publié sur son site internet.

Selon la loi chrétienne, l'interruption de grossesse est un pêché puni par l'excommunication. Les pèlerins des JMJ pourront participer samedi à une confession de masse en présence du pape Benoît XVI dans le parc Retiro, au centre de Madrid.

Deux cents confessionnaux portatifs ont été dressés dans le parc, où des centaines de prêtres organiseront les confessions des pèlerins dans différentes langues.

Le Vatican avait déjà annoncé le 11 août qu'il autorisait l'indulgence plénière pour tous les jeunes participant aux célébrations. L'indulgence est la rémission devant Dieu de la peine temporelle due pour les pêchés qui ont déjà été pardonnés. Elle est traditionnellement accordée aux pèlerins des JMJ.

Sonya Dowsett et Brenton Cordeiro, Marine Pennetier pour le service français de free.fr







LE PAPE COMPLICE D’ASSASSINAT

Lorsqu’une jeune maman de Somalie ou d’ailleurs témoigne de la plus grande tuerie de l’Humanité ôtant la vie de plusieurs milliers d’enfants malfamés, tuerie perpétrée par le néo-libéralisme international, comment alors voulez-vous qu’elle agisse pour qu’elle puisse épargner sa future progéniture de cette tuerie ?

Cette question, nous la posons au Premier Chrétien qui ignore la cause en s’acharnant sur les effets.

Nous la posons et nous savons d’avance que le pape, bouche cousue quand il s’agit de condamner l’ordre établi par le capitalisme mondial, n’aura pas le courage de répondre…Il ne répondra pas car il est complice d’assassinat de plusieurs milliers d’enfants mourant de faim à travers le monde.



Nous supplions le Christ de pardonner le péché de complicité papale de cette tuerie à l’échelle de l’Humanité.






Aucun commentaire: