mardi 28 juin 2011

Des militants pro-palestiniens de 22 pays ont prévu de se retrouver "jeudi ou vendredi" au large de la Crète, au sud de la Grèce, pour partir livrer de l’aide humanitaire à Gaza à bord d’une flottille de "neuf ou dix" bateaux, ont indiqué les organisateurs lundi à Athènes.

Les organisateurs de cette "flottille de la liberté" ont dénoncé "des obstacles administratifs provenant des autorités grecques qui sont sous pression de l’entité sioniste".

Certains des bateaux de la flottille, dont deux cargos transportant trois mille tonnes d’aide humanitaire (médicaments, ambulance, ciment), partiront de divers ports grecs, d’autres vont traverser les eaux grecques et se rencontrer au large, selon les organisateurs.

Les pays concernés, comme les États-Unis, la France ou la Grèce, ont déconseillé toute participation à leurs ressortissants.





LIBAN RESISTANCE

QUAND LE SIONISME AGIT OU REAGIT LES SOUVERAINETES DES PAYS SE VOIENT BAFOUEES ET LES SOLIDARITES INTERNATIONALES, ETOUFFEES…
DIS-NOUS « ROSSIGNOL D’ANDALOUSIE », EST-CE QUE CELA TE RAPPELLE QUELQUE CHOSE ?







Quand les donneurs de leçons de démocratie à travers le monde s’en prennent à la démocratie


Google révèle la liste des pays lui demandant de supprimer des liens

La Grande-Bretagne et les États-Unis comptent parmi les pays faisant le plus de demandes au groupe internet Google pour qu'il supprime des liens ou livre des informations sur ses utilisateurs, selon des tableaux publiés lundi 27 juin portant sur le deuxième semestre 2010.

C'est de Grande-Bretagne que Google a reçu le plus de demandes pour retirer des liens ou vidéos entre juillet et décembre 2010 : 93 518, dont 93 360 effectivement ont été supprimés à la demande des autorités,...

LA FRANCE, 5e PAYS À DEMANDER DES INFORMATIONS SUR DES INTERNAUTES

Dans un contexte plus politique, la police italienne a demandé à Google de supprimer une vidéo de You Tube qui critiquait le chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, et simulait son assassinat. Google a expliqué que la vidéo enfreignait les règlements du site, et qu'il l'avait effectivement retirée.

Au Brésil, la justice a demandé la suppression de contenus politiques durant la campagne électorale, et aux États-Unis Google a supprimé 1 100 contenus...

En revanche au Vietnam, Google a refusé de supprimer des résultats de recherche sur "un mot particulier qui générait des commentaires présumés peu flatteurs d'anciens dirigeants" du pays.

Ce rapport détaille aussi les demandes reçues pour obtenir des informations sur des internautes. Les États-Unis dominent ce classement, avec 4 601 demandes, dont 94 % ont reçu une réponse. Le Brésil est deuxième, avec 1 804 demandes, dont 76 % ont reçu une réponse partielle ou complète, suivi de l'Inde avec 1 699 demandes (79 % de réponses), la Grande-Bretagne (1 162 demandes, 72 % de réponses) et la France (1 021 demandes, 56 % de réponses).

Aucun commentaire: