mercredi 18 mai 2011

ALI AUX PAYS DES MERVEILLES
18 MAI 2011














NETANYAHU AVAIT BIEN NOTE LA DANGEROSITE DE LA SITUATION SUR LE PLATEAU SYRIEN :










HASSANE EST PASSE DE L’AUTRE COTE





Hassane Hjazi a 28 ans. Il est Palestinien, fonctionnaire au ministère syrien de l’éducation nationale. Il était au Golan ce dimanche 15 mai, à la frontière avec la Palestine. Sauf qu’à la différence de ses camarades, Hassane a réussi à passer. Il est même allé jusqu’à Tel-Aviv avant d’être arrêté par la police des autorités d’occupation.

Dans une déclaration télévisée à la onzième chaîne, Hassane déclare qu’il a voulu retrouver la maison de ses ancêtres à Yafa... faire revenir sa famille pour y vivre.

Les autorités d’occupation ont déclaré vouloir garder Hassane en détention jusqu’à jeudi pour enquête plus approfondie... car son exploit constitue une véritable menace à la sécurité d’Israël.

Hassane avait également déclaré qu’il ne reconnaît aucun pays portant le nom d’Israël et qu’il se trouve en ce moment sur sa terre, dans son pays, la Palestine.

Il avait ajouté que probablement des palestiniens ne désirent plus retourner dans leur pays ; cependant beaucoup de juifs désirent quitter mon pays.

Hassane concluait en ajoutant, nous citons : « Je confirme ma volonté de rester là où sont nés mon père et mon grand père et je n’hésiterai à ramener ma famille. »

Notons enfin que Hassane est fonctionnaire au ministère Syrien de l’Education Nationale, chose interdite au pays des Hariri où le lot quotidien des réfugiés palestiniens est à la fois la misère, le rejet, l’insécurité et une vie qui s’assimile à celle des ghettos…































Flottille pour Gaza: « pas la bonne réponse » selon Ashton


Une flottille humanitaire comme celle qui est en préparation « n'est pas la bonne réponse » au problème du blocus israélien de la bande de Gaza, a estimé mercredi dernier la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

« Je ne pense pas qu'une flottille soit la bonne réponse à la situation humanitaire à Gaza », a-t-elle déclaré lors d'un débat au Parlement européen, alors que deux députés européens d'extrême gauche ont fait part de leur intention de prendre place à bord du convoi maritime qui doit appareiller en juin.

« Notre position à l'égard du Hamas n'a pas changé », a-t-elle assuré, alors que le Hamas vient de sceller un accord de réconciliation avec le Fatah.




Aucun commentaire: