lundi 11 avril 2011


SYRIE

Lundi, 11 avril 2011


Ce jour, les forces de l’ordre ont réprimé une manifestation d’étudiants à l’université de Damas.


Après les derniers jours sanglants vécus par le peuple frère de Syrie, voilà que cette fois-ci l’appareil répressif se déchaîne sur les étudiants.


Pourquoi voulons-nous étouffer cette onde de choc qui bouscule la pratique de la Pensée Unique, flanquée de son appareil répressif, refusant ainsi la moindre critique ou autocritique ?


Pourquoi les balles réelles des uns et des autres voudraient étouffer un message d’espoir, de liberté, de démocratie et de progrès social, porté par celles et ceux qui manifestent pacifiquement ?


Pourquoi voudraient-ils assassiner les solidarités qui s’étaient exprimées hier, pas plus loin qu'en juillet et août 2006, envers mon peuple et sa vaillante résistance ?


La plume s’assèche, la pensée se fige et le cœur se blesse,… puis par un seul trait bien plombé et garni de toutes les haines, l’histoire se voit niée et les lendemains meilleurs interdits.

Aucun commentaire: