lundi 31 janvier 2011



Le comité palestinien pour le droit au retour condamne la direction palestinienne pour sa trahison.


Les Palestiniens dans le monde entier et tous leurs soutiens ont été choqués mais pas totalement étonnés par les documents secrets, "les Papiers de la Palestine" détaillant soigneusement les années des prétendues négociations de paix révélés par la chaine Al-Jazeera ces derniers jours. Tandis que les Palestiniens luttent et meurent pour recouvrer leurs droits légitimes, la direction de l’Autorité palestinienne (PA) et de l’OLP liquidait ces droits.

Les documents montrent qu’ils ont renoncé aux droits de sept millions de réfugiés palestiniens vivant en exil dans l’attente de retourner dans leur foyer d’origine et sur leur terre. Ils ont renoncé au contrôle palestinien sur Al Qods et accepté définitivement la présence des colonies sionistes en Cisjordanie (la Rive ouest) et à Al Qods et même le site saint musulman de la mosquée Al-Aqsa, était ouvert à toute « proposition créative »… Ils pratiquent également une collaboration sécuritaire avec l’ennemi afin de frapper la résistance palestinienne par des arrestations ou des liquidations.

Longtemps avant ces révélations, notre comité ainsi que le réseau des comités droit au retour dans le monde était inquiet des manœuvres et positions exprimés pendant ces négociations secrètes ces dernières années en plus de la corruption financière qui sévit depuis très longtemps. Les Papiers de la Palestine sortis par Al-Jazeera confirment et dépassent nos pires craintes. La direction de l’Organisation de Libération de la Palestine (l’OLP) et de l’autorité palestinienne, dont Mahmoud Abbas est le président, en porte la pleine responsabilité.

La direction palestinienne a trahit son peuple.

On ne peut permettre à une direction auto-désignée de marionnettes redevable seulement à ses maîtres d’occupation américains et israéliens de rester en place. Elle ne représente pas les aspirations des Palestiniens vivant l’occupation depuis 1948 par l’entité sioniste, et ceux vivant en exil.

Nous demandons :

. l’arrêt de toute négociation et la démission immédiate de la direction palestinienne,

. la dissolution de l’autorité palestinienne et le jugement de ses responsables à tous les niveaux,

. la mise en place d’une direction provisoire qui organisera l’élection démocratique des représentants des Palestiniens partout dans le monde,

. la mise en place d’un programme national de libération sur la base de la charte nationale palestinienne de 1968 et du soutien à la résistance jusqu’à la libération de toute la Palestine, le retour des réfugiés et l’autodétermination.



Il n’y aura pas de paix juste et durable sans l’application de nos droits fondamentaux et nous ne reconnaitrons aucun accord qui ne prenne pas en compte nos droits.


Nous invitons tous les démocrates à condamner et à boycotter la direction palestinienne pour ses agissements. Pour toutes ces revendications, nous appelons à un rassemblement devant l’ambassade de l’autorité palestinienne à Paris :


SAMEDI 5 FEVRIER 2011 A 15H00
15 RUE DU COMMANDANT LEANDRI 75015 PARIS
METRO CONVENTION (ligne 12)

A l’initiative du Comité palestinien pour le droit au retour (membre du réseau international AL AWDA – Le Retour), avec la participation de palestiniens en France.

Aucun commentaire: