jeudi 20 janvier 2011








40 % des Égyptiens gagnent moins de 2 dollars par jour, soit le seuil de la pauvreté.

Un chômage qui touche la jeunesse,

Une hausse récurrente des denrées alimentaires de base comme le pain,

Des pénuries d’eau récurrentes,

La corruption et le clientélisme largement répandus,

Une ouverture au pillage des richesses par l’impérialisme,

Un régime présidentiel autoritaire,

Les libertés bafouées et une « démocratie des palais »,

Une loi d’urgence en vigueur permettant les arrestations préventives, maintes fois renouvelables,

Une soumission au diktat américain et la souveraineté bafouée,

Une franche collaboration avec l’entité sioniste,…

BREF, UN BEN ALI EGYPTIEN

Aucun commentaire: