lundi 31 mai 2010



ILS ETAIENT VENUS AU SECOURS DE GAZA SOUS UN BLOCUS DEPUIS PLUS DE TROIS ANS DECRETE PAR LES MEMES QUI AUJOURD'HUI CONDAMNENT.

ON LES A ASSASSINES AVEC SANG FROID ET A BOUT PORTANT,......DES RACHEL CORRIE EN PUISSANCE.

ILS SONT DESORMAIS LES NOTRES, DES RESISTANTS MORTS POUR LA PALESTINE.




LE SANG AINSI COULE POUR UN SEUL OBJECTIF :

LA LEVEE IMMEDIATE ET INCONDITIONNELLE DU BLOCUS
"LIBERTE" ASSASSINEE




Selon la télévision de l'entité sioniste, dernier bilan : 19 morts et 26 blessés.


Selon l'armée, un bilan différent : Au moins 10 morts.


Les responsables sionistes accusent les pacifistes de terroristes.



En ce moment, l'entité sioniste propage des mensonges tels que son commando (plusieurs centaines de soldats armés jusqu'aux dents) avait affronté la violence des pacifistes armés de couteaux et de haches; mais le pire est à venir : simultanément, elle interdit à quiconque de pénétrer les bateaux, en attendant de préparer la mise en scène, montrant par photos mensongères interposées, la présence d'armes dans les bateaux.

BATEAU DE LA LIBERTE
LE BILAN S'ALOURDIT : 16 MORTS PARMI LES CIVILS SOLIDAIRES

Lundi 31 mai 2010, à 4h30, des commandos israéliens largués par hélicoptères se sont emparés du bateau turc et ont immédiatement ouvert le feu sur les civils non armés.
Bilan (selon la télévision israélienne) :
10 morts et 30 blessés

jeudi 27 mai 2010

WA ANA LASTOU...

WA ANA LASTOU...

video

PROFONDE BLESSURE...

MON PAYS N'EST PAS UNE MALLE...

JE NE SUIS PAS DE VOYAGE...

JE SUIS AMOUREUSE...

CETTE TERRE EST MON AMANT...

mercredi 26 mai 2010

Mercredi 26 Mai
Le Liban ouvre le feu sur deux avions israéliens


Les batteries antiaériennes de l’armée libanaise ont ouvert le feu, mercredi 26 mai, en direction de deux avions militaires israéliens qui violaient l’espace du Liban.
Les deux appareils ont survolé le Liban du sud au nord à moyenne altitude, avant de revenir en territoire israélien, selon l’armée libanaise.

L’armée libanaise publie des communiqués quasi quotidiens signalant des violations israéliennes de l’espace aérien. Mais elle n’ouvre le feu que si les appareils se trouvent à portée de ses batteries.

Les survols du territoire libanais par l’aviation israélienne sont considérés par l’ONU comme une violation de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, qui avait abouti à la cessation des hostilités en 2006 entre Israël et le Hezbollah.

Israël soutient que ces survols visent à surveiller ce qu’elle affirme être un transfert clandestin d’armes au Hezbollah, via la Syrie.

Début avril, Shimon Pérès a accusé Damas de fournir des missiles Scud au Hezbollah qui, selon l’Etat hébreu, possède plus de 40 000 roquettes dont certaines capables d’atteindre les grandes villes d’Israël.


(Mercredi, 26 mai 2010 - Avec les agences de presse)





Où est Monsieur Bernard KOUCHNER et qu’en pense-t-il ?

Sûrement, il aurait sauté au plafond, criant : « Oh, Scandale. », si l’inverse s’était produit, plus précisément si l’aviation libanaise avait survolé l’espace aérien de la Palestine occupée.


A ce monsieur et à ses semblables, nous dédions ce qui suit :





Rassemblement de soutien au Hezbollah à l’occasion du 10ème anniversaire de la victoire de la Résistance sur l’occupation israélienne. Beyrouth, le 25 mai 2010.

mardi 25 mai 2010

LIBAN
25 MAI 2010


XEME ANNIVERSAIRE

DE LA RESISTANCE ET DE LA LIBERATION


lundi 24 mai 2010

Monsieur le Président OBAMA, nous sommes tous des résistants, comme l’ont été vos ancêtres, face à l’Occupation Anglaise et lors de la libération de votre pays ou encore lors des grands combats de Martin Luther King.






Saad HARIRI aura-t-il le courage de répondre par cette phrase lorsque le Président Américain, éternel protecteur de l’entité sioniste et cela quelle que soit sa tendance politique, le sommera, non seulement d’interdire l’armement de notre Résistance (inscrite sur la liste américaine des organisations terroristes), mais aussi de l’isoler et de la démanteler ?

Non, Saad n’aura pas ce courage et préfèrera le dialogue à propos d’un tiers : notre Résistance.

Que mon Sayeed m’excuse pour cette franchise.

Saad préfèrera se positionner par rapport à notre Résistance en répondant comme ceci : « Monsieur le Président, si résistance il y a dans mon pays, c’est la faute à l’entité sioniste…» ; comme si l’acte résistant est une tare, pire encore, le mal absolu.

Notre Premier Ministre, mais aussi nos officiels, devront également ces jours-ci faire face au déferlement des diplomaties allemande, française et espagnole qui les pressent de désarmer notre Résistance et de la démanteler en concentrant ses armes entre les mains de notre Armée.

Ces efforts occidentaux sont à l’initiative de l’entité sioniste qui, admettant que sa supériorité militaire est définitivement brisée par la logique dissuasive de notre Résistance, voit dans l’urgence la nécessité absolue de l’abandon de cette même logique par l’Etat Libanais.

Là également, le dénominateur commun des réponses qu’apporteront tous nos officiels sera sans aucun doute, un positionnement par rapport à notre Résistance comme un tiers ; une façon de considérer encore une fois l’acte résistant comme un mal imposé par rapport auquel il faut garder sa distance.

Pire, ce dénominateur commun sera prononcé face au paroxysme atteint par les efforts des dirigeants occidentaux : le chantage et les menaces de ne pas pouvoir défendre notre Liban Résistant en cas d’une nouvelle agression.

George Washington, Charles De Gaulle, Mohandas Karamchand Gandhi, Ho chi Minh, Nelson Mandela et tant d’autres dirigeants ne se sont jamais positionnés par rapport à leurs résistances respectives ; ils se sont déclarés résistants avec courage et détermination.

La grande qualité de ces dirigeants fut leur acte résistant : deux mots à la fois universellement reconnus et bannis par tous les dictionnaires de l’impérialisme et de ses dégénérés comme le fascisme et le sionisme.

Aurons-nous un jour cette qualité ?



Par ailleurs et dans un autre chapitre, l’aide française annoncée : la fourniture d’hélicoptères à notre Armée qui sûrement seront anéanties à la cinquième minute du déclenchement d’une nouvelle agression sioniste ; à moins que leur utilisation soit prévue pour la répression de notre Peuple lors de ses ultimes rendez-vous pour ses revendications patriotiques, sociales ou pour la démocratie.




Nous somme tous des résistants.

Nous continuerons à renforcer notre capacité de résister en choisissant les armes qui nous semblent les plus efficaces, de la roquette ou du missile, à la moindre fronde de David qui ne rate jamais l’œil, en passant par la chanson qui brise le roc, la plume du poète engagé et les noces que nous organiserons bientôt sur le sol de Ghajar, de Chebaa et des collines de Kfar Chouba.

LIBAN SUD
CHRONIQUE DES ELECTIONS MUNICIPALES
LES PREMIERS RESULTATS CONNUS, CE LUNDI 24 MAI 2010 A 8H00, HEURE DE BEYROUTH.


Très nette victoire du Hezbollah et de Amal dans la majorité des municipalités.

Le déroulement du dépouillement converge vers des résultats très serrés à
Kfar Roumman, Aytaroun, Houla et d’autres villages, pour les deux listes, celle soutenue par le duo Hezbollah – Amal et celle soutenue par le Parti Communiste Libanais.

Victoire de Hariri à Saïda sur un fond de violences, d’infractions, de corruption et d’achats de voix (500 $/voix).
Le parti de la Résistance, abandonné de tous, victime du consensus régnant sur le plan national et gouvernemental, a perdu.

Victoire du Courant Patriotique Libre à Jezzine et ses municipalités, face au Parti Phalangiste et aux Forces Libanaises de Geagea.

dimanche 23 mai 2010

LIBAN SUD

CHRONIQUE DES ELECTIONS MUNICIPALES


LE SUD A L’EXCEPTION DE SAÏDA : 3 EN 1


Trois courants de la même ligne, celle de la Résistance, se sont portés candidats à ces élections, à savoir : le courant soutenu par le Hezbollah et le Parti Amal, celui soutenu par les forces de Gauche et Démocratiques, particulièrement par le Parti Communiste Libanais, comportant de candidats(tes) indépendants(tes) et celui de personnalités indépendantes souvent soutenu par le Parti Communiste Libanais.

L’échec d’une alliance de ces trois courants, tant souhaitée, fut mal accepté par le peuple du Sud, au point que le phénomène de rayure de noms de candidats sur une liste fut constaté à plusieurs endroits.

A l’exception de quelques atteintes à la démocratie (achats de voix, intimidations et menaces) et d’une atteinte à la sécurité des personnes, le déroulement du vote s’est déroulé dans le calme.



SAÏDA LE PEUPLE ET LA RESISTANCE


Deux courants se sont affrontés : La Volonté Populaire soutenue par un parti de la Résistance, le Parti Populaire Nassérien d’Oussama SAAD et l’Entente soutenue par le Courant du Futur.

Le Courant du Futur avait mis à contribution tous les moyens qu’il avait en possession : achat de voix, financement des frais de voyage et de séjours d’électeurs résidant à l’étranger, intimidation, menaces, agressions (notamment l’agression subie par Oussama SAAD), fraudes dans les bureaux de vote.

La plus grave de ces agressions a été enregistrée quelques minutes avant la fermeture des bureaux : des électeurs furent blessés à coups de couteaux.



CI-DESSOUS L’ENREGISTREMENT EFFECTUE A PARTIR DE
« LA VOIX DU PEUPLE – SAOUT AL CHAAB »,
CE DIMANCHE,
AUX ENVIRONS DE 18H45.




samedi 22 mai 2010






TOUTES ET TOUS, MASSIVEMENT
AU SIT IN,
LE 23 MAI 2010
DEVANT LE PALAIS DES PINS
A BEYROUTH,
A 14H30

EXIGEONS LA LIBERATION IMMEDIATE DE GEORGES




La campagne internationale pour la libération du détenu libanais Georges Abdallah incarcéré en France a saisi l'occasion de la visite du Bernard Kouchner, ministre français des Affaires étrangères, prévue dimanche 23 Mai 2010 au Liban pour organiser un sit in devant le Palais des pins à Beyrouth à 14h30.

La campagne a appelé les libanais à participer massivement à ce rassemblement pour réclamer la libération immédiate d'Abdallah enfermé abusivement dans les geôles françaises depuis 26 ans.


ELECTIONS MUNICIPALES

SAIDA LE PEUPLE ET LA RESISTANCE,
A VINGT QUATRE HEURES DE L’ECHEANCE ELECTORALE,
DEFIE

LA SAINTE ALLIANCE :
SANIOURA – COURANT DU FUTUR



Achat des voix, financement des frais de voyage et de séjour au pays d’électeurs résidant à l’étranger, tentatives de corruption d’agents censés gérer dans la neutralité absolue des bureaux de vote, tout cela par le déferlement du pétrodollar saoudien,…
Intimidation de la population, menaces et chantage, déferlement de discours sur des bases du confessionnalisme, manœuvres de milices,…

Tout est mis en œuvre et à contribution pour tenter la falsification des résultats qui sortiront des urnes, le lendemain de ce dimanche, le 24 Mai 2010.

A la veille du rendez-vous, le gouvernement n’a eu pour initiative que le déploiement de notre armée et des forces de sécurité.
A l’appel d’Oussama SAAD adressé à notre ministre de l’Intérieur, Ziad BAROUD, lui demandant d’agir afin que cessent les manœuvres de la Sainte Alliance, la réponse du ministre fut malheureusement, je cite : « Avez-vous des preuves ? ».

Le saoudien aurait-il fait un détour en passant par le Ministère ?

Pire encore, Saïda le Peuple et la Résistance, abandonnée à son sort, n’est à ce jour ni soutenue, ni encouragée par le moindre mot explicite de la part des leaders de
l’ « Ex-Opposition », si ce n’est un appel au calme et à la sérénité adressé aux électeurs.




mardi 18 mai 2010

LA VERITE QUI DEFIE LE TEMPS




17 Août 1947

Déclaration commune des deux partis communistes libanais et syrien, représentés par :

Farjallah Al Hélou, Nicolas Chaoui, Hassan Kraïtem, côté libanais

Khaled Bakdach, Richad Issa, Najat Kassab Hassan, Abd El Kader Ismael, côté syrien


La cause palestinienne est celle de libération, d’indépendance et de liberté





17 Mai 2010

Commémoration d’Al Naqba

La cause palestinienne est celle de libération, d’indépendance et de liberté


video

dimanche 16 mai 2010



A l’appel du Parti Communiste libanais, du Front populaire pour la libération de la Palestine, du Front populaire démocratique pour la libération de la Palestine et du Parti du peuple palestinien, une rencontre de solidarité avec le peuple palestinien s’est tenue, le jeudi 13 mai, au syndicat de la presse libanaise.


Ont participé à cette réunion, en plus des représentants des quatre partis précités, les représentants du Parti socialiste progressiste, le Courant patriotique libre, le Mouvement Amal, le Part nationaliste syrien, l’Organisation de l’action communiste, le Front de libération palestinien, le Parti du dialogue national, la Tribune de l’unité nationale, la Ligue des enseignants du secondaire, la Fédération de transport, la Fédération nationale des ouvriers et employés au Liban, la Ligue des droits de la femme libanaise, le parti démocratique populaire, la Ligue des travailleurs, le Mouvement FATH, le Front de la lutte populaire palestinienne, le Parti démocratique libanais, le Comité de suivi des anciens détenus libanais en Israël et le Congrès populaire libanais.



Les interventions

La réunion fut ouverte par l’intervention du président du syndicat de la presse, Mohammad Baalbaki, qui a insisté sur la nécessité de l’union des forces politiques palestiniennes. Puis, ce fut Dunia Khodr, membre du BP du Parti du peuple palestinien, qui présenta le projet du communiqué commun.

La dernière intervention, faite au nom des quatre partis, fut présentée par Khaled Hadadah, Secrétaire général du PCL, qui donna un aperçu des problèmes endurés par le peuple palestinien en Cisjordanie et dans le secteur de Gaza, insistant sur le rôle des Etats-Unis dans toutes les agressions contre les Palestiniens, mais aussi contre les peuples arabes en Irak, au Yémen, au Soudan, en Syrie et au Liban.

Hadadah a aussi évoqué l’aide illimitée que Washington et ses alliés européens dispensent à Israël, tant sur le plan militaire qu’économique et politique, rappelant à ce propos la décision des membres de l’OCDE d’accepter la candidature de ce pays, malgré qu’il ait intégré les territoires qu’il occupe aux plans présentés à cet organisme…

Hadadah a appelé les responsables palestiniens à s’unir et à proclamer sans plus tarder la formation de l’Etat palestinien indépendant. Il a demandé au gouvernement libanais de mettre en appli cation le contenu de son programme en ce qui concerne l’aide qui doit être dispensée aux réfugiés palestiniens.




Le communiqué commun

Le peuple palestinien subit, aujourd’hui, une nouvelle agression, soutenue par les mêmes puissances et qui rappelle celle qui a eu lieu, il y a 62 ans.

En effet, à la suite des promesses faites, il y a moins d’un an, par Barak Obama dans son discours au Caire où il a proclamé Israël « Etat des juifs du monde », les agressions israéliennes se sont multipliées : des milliers de nouvelles habitations pour les colons dans les zones occupés, d’autres milliers prévues, la poursuite de la « judaïsation » de la partie arabe d’Al Qods, la poursuite de la construction du mur de séparation et du blocus contre Gaza.

Cependant, ces mesures ont atteint leur summum avec les dernières mesures visant au « transfert » de 70 mille nouveaux palestiniens, dont 40 000 de la Cisjordanie et Al Qods, sous prétexte qu’ils vivent « illégalement » sur leur propres terres!!!

Pendant ce temps, les gouvernements arabes sont sourds et muets et la Ligue arabe s’est abstenue de publier un communiqué à cet égard, tandis que nous voyons les Etats-Unis, et avec eux les responsables de l’Union européenne, dispenser toute aide nécessaire à Tel Aviv. Ainsi, Washington menace tantôt le Liban, tantôt la Syrie, à propos des armes de la Résistance libanaise, tandis qu’il fournit à Israël toutes sortes d’armes et d’aide, surtout en ce qui concerne les colonisations, l’Etat palestinien et l’OCDE.

Et si nous élevons la voix contre ceux qui ont planifié le nouveau complot contre la Palestine, mais aussi ceux qui l’appuient, nous trouvons dans le mutisme des dirigeants arabes un rappel de ce qui s’était passé en 1948. Voilà pourquoi, nous appelons les forces palestiniennes à revenir à la raison, à s’unir face à leurs détracteurs et à proclamer leur Etat indépendant ayant Al Qods pour capitale.

Nous appelons aussi toutes les forces vives des peuples arabes à montrer leur solidarité agissante avec le peuple palestinien.

Nous appelons, enfin, le gouvernement libanais à mettre en exécution les projets visant à améliorer la situation des réfugiés palestiniens, mais aussi à trouver des solutions aux problèmes en suspens, en particulier la reconstruction du camp de Nahr Al Bared.

Beyrouth, le 13 mai 2010


Samir GEAGEA : La situation au Liban est très délicate


iloubnan.info - Le 14 mai 2010

BEYROUTH- Selon l’Agence Nationale de l’Information(ANI), le chef des Forces Libanaises Samir GEAGEA a déclaré que le Liban témoigne d’une “situation très délicate et les conditions dans la région ne sont pas encourageantes”.

Il a souligné lors d’une interview que “ le Liban sera en sécurité à une condition que seul l’Etat Libanais détienne la décision stratégique de protection du pays” a ajouté l’ANI.

“Il est déjà temps que le Liban sorte de cercle vicieux afin d’aboutir à une situation stable”, a précisé GEAGEA. “La situation au Sud est instable à cause de certains plans dressés par les partis libanais” a-t-il souligné…


Etat…Libanais, deux mots qui n’ont de sens que s’ils reflètent la souveraineté de notre peuple et le peuple a depuis longtemps choisi : La Résistance.

Apparemment, Monsieur GEAGEA est hors du temps, complètement dépassé par les évènements.


La constante dans le fascisme est sa croyance en sa supériorité vis-à-vis des autres partis politiques ; Samir GEAGEA vient de nous le prouver lorsqu’il accuse les partis de la Résistance de rendre instable notre Sud.

Mais alors quelle est la stabilité à laquelle est tellement attaché cet homme aux précédents criminels ? Aura-t-il l’intention de nettoyer notre Sud en le rendant exempt de toute expression démocratique qui non seulement revendique le droit à la résistance, mais aussi considère que la défense de notre Liban est un devoir ?


La stabilité à ses yeux est d’abord la consolidation de l’occupation sur une partie de notre territoire, mais aussi elle est l’aboutissement d’un nettoyage opérant sur l’ensemble du pays, à commencer par le Sud, un aboutissement qui se concrétiserait par un Etat Collaborateur, dirigé par la Pensée Unique de type Vichyste.



Méfions-nous de ce criminel qui, une fois exaspéré, n’aura, pour mobiliser ses troupes et pour déclencher son grand nettoyage, que les mots à prononcer : aalayyi oua aala a’aada’i ya Rab.
.

mardi 11 mai 2010


DECEPTION ET ESPOIR





L'Organisation de Coopération et de Développement Économique s’est prononcée : Israël est officiellement membre de l’Organisation.

L’OCDE reconnaît ainsi l’espace vital économique de l’entité sioniste bâti sur les territoires arabes occupés.

Cette reconnaissance intervient au même moment où la politique de colonisation et de judaïsation s’accentue en Palestine.


L’Europe est ainsi victime de ses contradictions internes : d’un côté, la Cour de Justice des Communautés Européennes avait rappelé clairement, en février 2010, que les produits des colonies ne peuvent en aucun cas être considérés comme des produits israéliens et de l’autre, son OCDE qui, en mai 2010, se prononce favorablement à l’adhésion en son sein de l’entité sioniste.





La Palestine est en grande partie occupée ; ses enclaves restantes, la Cisjordanie et la bande de Gaza, sont quotidiennement, l’une grignotée par le processus de colonisation et de judaïsation, l’autre soumise à un blocus qui perdure depuis plusieurs années déjà.

Et voilà qu’en prime, l’Europe Impérialiste, offre à cette entité l’adhésion à son espace économique.


L’OCDE a donc adhéré à l’idée du « Grand Israël » qui se concrétise quotidiennement sous nos yeux, bafouant ainsi sa convention dont les textes précisent, je cite : « Les états membres doivent partager un même engagement à respecter le droit international et le respect des droits de l'homme……La coopération est une contribution majeure aux relations pacifiques et harmonieuses entre les peuples…»

Pourtant, pas plus qu’hier, plusieurs des membres de l’OCDE avaient exprimé de façon répétée que cet engagement n'est pas partagé par les dirigeants sionistes. Pire encore dans cette hypocrisie poussée jusqu’au bout, en mars 2010, les Etats-Unis, l'Union Européenne, la Russie et les Nations Unies ont publié une condamnation commune de la politique israélienne à Jérusalem.


Comme d’habitude, tout ce processus se déroule sous l’indifférence, voire sous la complicité, des régimes arabes de la Collaboration.

Mais le plus étonnant, est l’inertie du gouvernement libanais, pourtant averti par le Parti Communiste du Pays des Cèdres sur la grande dangerosité d’un tel évènement qui s’inscrit pleinement dans le processus de concrétisation du « Grand Israël ».
A la demande expresse du PCL afin que le Liban Officiel intervienne lourdement pour que cette adhésion soit rejetée, la seule réponse fut l’ignorance et l’inertie.

Quant à l’ex-président de l’Autorité Palestinienne, ignorant tout se qui se passe de l’autre côté de la méditerranée, il s’acharne à pourchasser les partisans et les résistants sur les territoires occupés, prétextant avec hypocrisie inouïe, la sécurité et le maintien de l’ordre.






Déformais, nos peuples auront à compter sur :

1- leur prise de conscience des réalités dans lesquelles ils sont quotidiennement plongés, et de la nature profonde des pouvoirs en place ;

2- leur formidable capacité non seulement de résister à l’Occupation et à la collaboration de ces mêmes pouvoirs ou gouvernances, mais aussi d’imposer le changement démocratique, seul pouvant se porter garant de leurs résistances respectives ;

3- la formidable solidarité des peuples frères qui se construit quotidiennement, brique par brique, et dont l’aboutissement est l’ « Internationale des Peuples ».


Raymond RICHA,
Membre du Parti Communiste Libanais

dimanche 9 mai 2010

Though its impossible to show the full extent of what's happening in al-Khalil / Hebron,
this video follows the PalFest group on a tour of the old city. ( jeudi, 28 mai 2009 )


" to Aya... "

video

samedi 8 mai 2010





La célèbre chanteuse française Nathalie Cardone a effectué une visite du « Mavi Marmara », navire qui emmènera les militants et l’aide humanitaire à Gaza.


A bord, elle a chanté Hasta Siempre, une chanson généralement attribuée à Che Guevara et aux travailleurs ; cette fois, elle l’a chantée pour le peuple de Gaza qui est sous embargo israélien.



Elle a poursuivi en disant, « Je veux crier au monde entier. Je veux la fin de cette oppression. Je suis une mère. Nul n'a le droit de détruire ce qu’il nous faut 9 mois à porter. »

Puis elle ajouta : « Ce qu'Israël a fait est un génocide, c'est un crime contre l'humanité….

Je ferai ce qu'il faut pour aider, j’irai avec vous à bord si nécessaire.

Nous faisons ce que les politiciens ne peuvent pas faire.

Si la Palestine perd, l'humanité et la conscience de tous seront perdues. Après la fin de cette guerre, les enfants de Palestine nous pardonneront-ils? Je ne veux pas mourir avant que ce conflit soit résolu. »

Nathalie Cardone, se référant aux actions génocidaires d'Israël en Palestine, a également ajouté: «Les gens d'Israël ont été une fois atteints dans leur liberté quand ils ont été enfermés dans un ghetto en Allemagne.

Maintenant, ils font la même chose au peuple palestinien. Ils enferment les Palestiniens derrière des murs.

J'ai une amie en Palestine, une journaliste. Son nom est Dalina. Elle n'a pas été autorisée à sortir de la bande de Gaza depuis trois ans. Elle m'a envoyé des photos en noir et blanc de ce qui se passe en Palestine, avec une note disant : vous ne pourriez pas regarder ces photos en couleur.

Je lui ai demandé ce que je pouvais faire pour la Palestine. Elle m'a dit de chanter pour eux.

Mais chanter n'est pas suffisant.

J'ai vu une petite fille crier aux soldats israéliens, leur demandant d'arrêter l'oppression.

J'ai vu des soldats israéliens se complaire dans ce qu'ils faisaient à ces enfants….

C'est pourquoi je suis ici aujourd'hui. Je suis ici pour les enfants de Palestine.»



video










Quand les peuples veulent, ils peuvent…



Quand les peuples s’éveillent, ils résistent…



Pour quand l’Internationale des Peuples ?



cliquez ci-dessous :


Link: Filistin'e Yol Açık Klip

mardi 4 mai 2010

BEYROUTH MON AMOUR...DU PREMIER MAI 2010



A la maman allaitant son petit et fixant de ses yeux inquiets son aîné s'éloigner sur le chemin de l'école, parsemé de grappes de la mort,

A ce père faisant les huit jours sur sept pour venir à bout de la pauvreté absolue,

Au pêcheur mettant sa barque prête à partir au large, malgré les balles de l'ennemi qui la guettent,

Au paysan retournant la terre, malgré la pollution générée par les technologies de la mort jadis utilisées par l'occupant,

A l'ouvrier, de ses bras et de son intelligence, créant toutes les richesses qu'on lui interdit,

A l'étudiant préparant un avenir au service de son pays,

Au résistant toujours prêt au sacrifice pour notre dignité,

A toutes celles et tous ceux qui souffrent en silence,....

Liban Résistance leur dédie cette page


video



Pour visualiser au grand format, allez à la page :


http://arzatloubnan.free.fr/Beyrouth%20mon%20amour....htm#beyrouth

puis patientez, le temps de chargement