lundi 6 septembre 2010



Récentes déclarations de Sami Gemayel

Il n’est pas honteux qu’ « Israël » ait soutenu notre parti, le parti Kataëb (Phalangiste) lors de son combat contre la Syrie.
Lorsque l’armée syrienne est rentrée au Liban, nous avons accepté le soutien d’« Israël » dans notre combat contre cette occupation et pour nous ceci n’est pas une honte….

Les deux projets le plus dangereux sont l’intégration des palestiniens et les armes du Hezbollah.







LETTE OUVERTE DE « LIBAN RESISTANCE » AU PARTI PHALANGISTE




Intégration des palestiniens ? Faux prétexte.

La question des réfugiés palestiniens est posée et reste posée sous l’angle de l’injustice sociale qui, non seulement ravage une grande majorité de notre peuple, mais aussi plane très fortement sur tous les camps de réfugiés.

Est-ce alors un complot contre le Liban le fait de combattre la grande misère et la précarité de la vie que subissent à la fois notre peuple et les réfugiés ?

Est-ce alors un complot le fait de lutter pour l’éradication de l’injustice sociale qui tasse une famille libanaise ou palestinienne de plus de dix personnes dans à peine quinze ou vingt mètres carrés et avec comme seul confort la lumière de bougies et les maigres revenus qui ne suffisent même pas à nourrir un chien ?

Est-ce un complot contre le Liban le fait de dénoncer cette politique qui fait que les équipements sanitaires se limitent aux quartiers bourgeois de nos grandes villes comme Beyrouth ou Tripoli et que l’insalubrité touche non seulement nos quartiers pauvres mais aussi et surtout les camps de réfugiés ?

Est-ce complot contre Liban lorsque nous combattons cette politique qui ferme la porte de nos écoles et de nos universités aux enfants palestiniens ?
Le savoir qui leur permet de poursuivre la lutte pour leur droit au retour dans leur pays leur est absolument interdit par le système économique que vous avez toujours défendu ; voilà la vérité.

Dans le passé, pour détourner notre peuple de son combat pour une meilleure société, vous aviez joué la corde du danger de la « présence des réfugiés palestiniens sur notre sol », cette corde qui empêcha le changement attendu en provoquant la guerre civile.
Vous aviez alors perpétré l’un des plus odieux crimes contre l’humanité en poursuivant les familles palestiniennes tassées à Sabra Chatila, jusqu’au moindre recoin d’insalubrité du camp pour les achever et tout cela sous la protection de l’armée sioniste occupante. Vous en êtes toujours sûrement fiers de vos actes.

Aujourd’hui encore, pour détourner notre peuple de son combat pour une société à la fois de justice sociale et de dignité patriotique, vous tentez de jouer celle de la prétendue « intégration des réfugiés » ; mais alors la grande question qui se pose : quelles sont cette fois-ci vos intentions ?


Les armes de notre Résistance, un cauchemar pour vous ?

Votre raison d’être est tellement étroitement liée à celle d’une entité coloniale souhaitant la disparition de notre Liban qu’elle vous empêche d’admettre le moindre acte résistant sur notre sol. Voilà la vraie raison de votre acharnement contre les armes que portent nos vaillants résistants veillant entre autre à votre sécurité.

Nous n’en dirons pas plus, messieurs les phalangistes.

Raymond RICHA

Aucun commentaire: