mercredi 1 septembre 2010






Le président libyen, Mouammar Kadhafi, est en visite officielle depuis dimanche à Rome. Pour cette quatrième visite, il est venu célébrer le deuxième anniversaire du traité d'amitié italo-libyen. Avec principalement des discussions sur les échanges commerciaux.

Cette visite est loin d'être discrète.

Les journaux italiens, qui sont pourtant habitués aux excès de Silvio Berlusconi, sont choqués par les frasques du président libyen. Khadafi multiplie les coups d'éclats : deux heures de retard à son arrivée, accompagné d'un groupe folklorique berbère composé de 30 chevaux pur-sang et de leurs cavaliers, une tente bédouine installée dans les jardins de l'ambassade de Libye, 300 euros de bagues de pacotille acheté sur la place Navone?

Mais c'est surtout la soirée qui s'est tenue dimanche qui a attiré tous les regards : Le colonel a réuni près de 200 jeunes filles recrutées par une agence d'hôtesses, avec pour condition d'être « jeunes, belles et muettes ». Il a donné à son auditoire, voilé pour l'occasion, un cours sur l'islam et leur offert un exemplaire du Coran : selon lui « l'Europe doit se convertir à l'Islam ».
(Leïla Yaker)



S’IL Y AVAIT LA MOINDRE JUSTICE DANS CE MONDE, ELLE L’INTERROGERAIT SUR LA DISPARITION DE NOTRE IMAM MOUSSA AL SADR ET SES COMPAGNONS SUR LE SOL LYBIEN…

1 commentaire:

Janine a dit…

merci de ne pas avoir oublié l'imam Sadr disparu en Lybie avec ses compagnons... mais dont le passeport fut retrouvé en Italie (sauf erreur de ma part)
les compères sont donc réunis à Rome, pouah.