vendredi 27 août 2010

Il suffit d'un battement d'ailes d'un papillon...

Bourg Abi Haïdar fut une opportunité pour eux…




Le néo-colonialisme et son bastion avancé dans notre région guettent le moindre élément d’insécurité, voire le moindre comportement d'incivilité pouvant servir à déclencher les premières étincelles d’une nouvelle guerre civile, ultime moyen pour eux de liquider notre Résistance.





Leur TSL traversant une phase délicate après l’intervention de notre Sayyed, cherche en ce moment à inventer ses justifications lui permettant d’affirmer très haut l'innocence de l’entité sioniste.

Ils savent bien que cela prendra un certain temps et en attendant, il fallait surveiller la situation intérieure libanaise dans ses moindres détails du domaine de la sécurité, en vue d’exploiter le moindre état d’insécurité et de violence, pour lancer de nouveau leurs marionnettes bien tenues à la ficelle, comme Fouad Sanioura, dans leur rôle qui leur est assigné, à savoir, ternir l’image de notre Résistance et affaiblir sa popularité.

Pour s’en convaincre, il suffit de prendre connaissance des propos tenus par Sanioura suite aux évènements survenus à Bourg Abi Haïdar, en allant sur ce lien :
http://www.alintiqad.com/fastnewsdetails.php?fstid=30316



Drôles d’individus que sont Fouad Sanioura et ses semblables ; ils restent dans l’ombre durant des moments de silence relativement longs avant de surgir à nouveau par impulsion que leur infligent leurs maîtres.



Ces manœuvres s’inscrivant toutes dans l’acharnement du néo-colonialisme à vouloir déstabiliser notre Liban par une nouvelle guerre civile aboutissant tout droit à la liquidation de nos forces résistantes nous obligent à redoubler vigilance et à serrer nos rangs.


L’enjeu et ses exigences sont importants, comme le montre bien le communiqué qui suit :
http://www.alintiqad.com/essaydetails.php?eid=35909&cid=75


Aucun commentaire: