vendredi 2 juillet 2010



Toute résistance n’obéit absolument pas aux règles
habituelles de la démocratie et heureusement ;
elle acquiert sa légitimité
à partir d'un vécu sous l'occupation
et des intentions de l’occupant.
(Raymond RICHA)



Le premier appel à la résistance lancé par Georges Haoui et Mohsen Brahim n’a pas été le fruit d’un sondage, d’un vote ou d’un referendum ; comme celui de la résistance française, cet appel était inéluctable et allait provoquer une prise de conscience qui, jusqu’à nos jours, n’a cessé de grandir et qui grandira encore.

Cet appel, gravé dans nos consciences, nous unira pour toujours autour de cette solide alliance de notre Armée et de notre Résistance.

Depuis, notre Résistance a pu mettre en échec plusieurs tentatives de sa liquidation menées par les dirigeants sionistes, très fortement soutenus par l’impérialisme, et avec la complicité de leurs fidèles valets arabes.


Elle a su faire face aux différentes manœuvres de déstabilisation, de désinformation et d’espionnage, toutes fortement rémunérées jusqu’à des sommes atteignant plusieurs centaines de millions de dollars.



Et ce n’est pas terminé car l’impérialisme et le sionisme auront à jouer leur toute dernière carte :
Le Tribunal International pour le Liban tentera, dans les mois qui viennent, de prononcer officiellement son accusation, bien préparée et bien construite d’un assemblage de briques de mensonges et de faux témoignages, à l’encontre de notre Résistance, l’accusant d’avoir assassiné l’ancien premier ministre Rafiq Hariri.
Avec cette carte, ils espèrent briser l’unité populaire en réanimant les conflits confessionnels, ceci étant à leurs yeux le préalable à une nouvelle tentative de liquidation de notre Résistance.

Malheureusement pour eux, sans le savoir, ils tenteront de jouer une carte de pique.






Nous concluons notre page par ce fragment de témoignage et de solidarité dédié à celles et ceux qui, traînant dans les marécages de mensonges et de basses manœuvres, refusent de prendre conscience de leurs potentialités à résister.


Aucun commentaire: