vendredi 23 juillet 2010

À son tour, Abbas prédit un automne « chaud » au Liban...


L’Orient le Jour
23/07/2010

Et voilà que le chef de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, se joint à son tour à la cohorte des Cassandre libanaises et israéliennes qui prédisent un automne 2010 « chaud » au Liban.

Ce pessimisme, rapporte notre correspondant au palais Bustros, Khalil Fleyhane, a étonné plus d'un responsable arabe, surtout que le président Abbas a demandé aux réfugiés palestiniens au Liban de « rester neutres » et de ne participer à « aucun combat ».

Ce qui a beaucoup gêné, c'est qu'il a confirmé d'une façon tranchée que ces combats auront bien lieu en automne, en parfait écho du chef d'état-major israélien, Gabi Ashkénazi, qui avait lié les troubles automnaux à la publication de l'acte d'accusation du Tribunal spécial pour le Liban dans l'affaire Hariri.




TSL : « L’intérêt de tous est de refuser l’impunité », estime Pietton
Alter Info
23/07/2010

Extraits

Dans une récente interview à la Future TV, l'ambassadeur de France à Beyrouth, Denis Pietton, a affirmé qu'il était de l'intérêt de tous les pays de connaître la vérité sur les attentats au Liban et souligné que la tendance actuelle dans le monde est au rejet de l'impunité.

« Quelles seront les conséquences du TSL, je n'en sais rien. Ce qui compte pour la France, c'est que le TSL puisse travailler en toute indépendance. C'est pour cela qu'il a été créé. Je n'ai pas idée des conclusions que va tirer le procureur Bellemare, de son enquête et du type de mises en accusation qui vont être publiées.

Nous, notre position a été de faire confiance à la justice internationale, d'attendre qu'elle prenne ses décisions. Et je crois qu'il faut passer un message de sérénité parce qu'il est de l'intérêt de tous les pays de connaître la vérité sur ce qui s'est passé et que c'est l'intérêt de tous de refuser l'impunité », a déclaré M. Pietton.

Au sujet des derniers évènements concernant la Finul, et niant fortement que cette dernière applique des directives israéliennes, M. Pietton a redit que la force de l'ONU « a une mission » et qu'elle « s'en tient là ».

Il a aussi répété qu'il « n'existe pas d'opération de maintien de la paix sans liberté de mouvement ». « Quel serait le sens d'une opération de maintien de la paix si des soldats qui ont la tâche difficile de mettre en œuvre cette opération, étaient cantonnés dans des casernes ou dans des bases militaires ? Cela n'aurait strictement aucun sens. Il faut que la Finul puisse remplir son mandat. Il faut qu'elle puisse se déplacer, avec l'armée libanaise à chaque fois que c'est possible, sans l'armée libanaise si cela n'est pas possible », a-t-il fait valoir.




REPONSE DE « LIBAN RESISTANCE »


Il ne nous manquait plus que monsieur Mahmoud ABBAS faisant écho du chef d'état-major israélien, Gabi Ashkénazi.

Serait-il par hasard son conseiller politico-militaire ?



Quant à l'ambassadeur de France à Beyrouth, il nous apprend qu’il n’a pas idée des conclusions que va tirer le procureur Bellemare, de son enquête et du type de mises en accusation qui vont être publiées, alors que le chef d’état major sioniste prône un automne chaud au Liban qui sera provoqué par ces mêmes mises en accusation!!!

Sans doute notre ambassadeur est complètement déconnecté de ce qui se trame à l’Elysée, à Washington et ailleurs, sinon, il joue hypocritement l’autruche.

Par ailleurs, monsieur Denis Pietton défend l’idée de liberté de mouvement des forces de la Finul, ceci pour le maintien de la paix.

Ce monsieur doit d’abord être précis ; il ne s’agit pas de la paix à préserver mais de la résolution 1701 à faire respecter.

Ceci dit, faut-il rappeler que plus de 6900 violations sionistes de cette résolution ont été constatées depuis août 2006 et que la Finul, durant toute cette période, n’a jamais répliqué ?

Le plus dangereux dans les propos de cet ambassadeur est son souhait de voir les forces de la Finul se déplacer…sans l'armée libanaise…, donc son souhait de donner une mission différente à la résolution 1701.




Au-delà de ce que nous rabâchent la marionnette palestinienne et cet ambassadeur à la fois frappé d’amnésie, déconnecté et hypocrite, il faut savoir que les dirigeants sionistes ont su tirer une seule leçon de leur défaite en 2006 : inverser l’ordre chronologique des évènements, c’est-à-dire provoquer d’abord des conflits internes, interlibanais, pour ensuite déclencher une nouvelle agression ; sinon jouer sur la simultanéité de ces deux évènements.



LIBAN RESISTANCE

1- Invite ses lecteurs arabophones à lire attentivement la déclaration du secrétaire général du Parti Communiste Libanais :
http://www.aloufok.net/spip.php?article2202

2- Diffuse ci-dessous l’appel de ce parti à la solidarité envers le Peuple Libanais et sa Résistance

The Lebanese Communist Party
Calls for Solidarity with the Lebanese People
Israel Threatens Lebanon Yet Again

Yet again, Israel resorts to the language of threats and terror, against all the people of Lebanon and its resistance movement; with clear support from the Unites States that has never shied away from providing unconditional support (in the form of both money and weapons of mass destruction) to this racist, apartheid Israeli state.

Yet again, the rulers of Israel assure us that they will not hesitate to destroy homes which may be providing refuge to unarmed civilians and young children and babies, thereby reminding us of the atrocities they perpetuated during their aggression on Lebanon in the summer of 2006 and many times before then. These threats come as a desperate attempt to score a virtual victory against resistance activities in Lebanon and an attempt (albeit doomed for failure) for revenge against all the defeats which their armies of destruction suffered from 1982 and until now.

Israeli espionage cells are being exposed and are collapsing within Lebanon , with ramifications indicating that Israel may be involved in the execution and cover up of many of the assassination crimes and explosion which have occurred in Lebanon since 2005. Simultaneously, a number of Israeli ministers and generals are “predicting” that Lebanon may find itself yet again on the verge of a “civil war” – even specifying a date for the beginning of the break out of hostilities by making a direct link with the launching of the international tribunal which is due to investigate the assassination of the late Prime Minister of Lebanon Rafiq Hariri. Against the above background, the Israeli Netanyahu-Liberman- Ashkenazi government continues to cause severe tensions along the demarcation line with Lebanon through a series of aggressive and provocative measures including the kidnapping of unarmed civilians, military maneuvers, and violation of Lebanese airspace and Lebanese territorial waters. More recently, it announces that it has just completed the “iron-dome” project for the protection of its airspace and that it will receive tens of modern American military aircrafts.

The most unfortunate in all the above developments, is the ostrich-like political posturing by the United Nations and some countries within the EU, at a time when the United Nations UNIFIL military forces in the South of Lebanon are exerting themselves trying to “creatively” explain the UN resolution 1701 and its contents in favor of the oppressor and the occupier (Israel) and against the oppressed (Lebanon). This UN / EU position, unfortunately, is not a new one in its opposition to the Arab People and their just causes. Indeed as is evident in the ongoing suffering of the Palestinian people through embargos, assassination attempts, mass displacement and ethnic cleansing, armed settlement on occupied land and forcefully turning many cities and particularly Jerusalem into a “Purely” Jewish city. This UN / EU prejudice is also evident in their silence regarding the atrocities which have been perpetuated and which continue to be perpetuated against the Lebanese People.

We view the ongoing Israeli violations on our airspace, water and land; together with the ongoing unconditional American support provided to the Netanyahu-Lieberman -Ashkenazi government as a clear signal that war against our country is back on the agenda. This is particularly alarming, in view of reports currently being circulated in certain “media centers” and “strategic research centers” regarding “scenarios” prepared within official circles of the US State Department which refer to the “Third Lebanon War”.

Therefore, we call on all leftist, progressive, working-class, democratic and communist forces throughout the world to express their solidarity with the Lebanese people in all forms and through the widest possible solidarity campaigns. We hope that such a campaign will force Israel , the US and NATO to move back from executing their new destructive war project. We also call on all working class and communist Euro-Mediterranean parties to prepare for a meeting in the near future to coordinate all activities and movements; especially activities aiming at preventing the US from allowing Israel to use any US and NATO bases in our region in an attack against our country and our people.


Beirut 21 July 2010
Political Bureau
Lebanese Communist Party








1 commentaire:

janine a dit…

Abbas = la voix de son maître Gaby, ou Netanayou...
quant à la France, on sait depuis longtemps que sa première préoccupation est la "sécurité de l'entité sioniste" et non celle des Palestiniens ou des Libanais.
Heureusement que la Résistance saura combattre l'ennemi si....
merci à Liban Résistance