samedi 17 juillet 2010





Mercredi 7 juillet 2010, LIBAN RESISTANCE avait prévenu d’une machination sioniste qui se prépare au niveau du Tribunal Spécial pour le Liban, connu sous le sigle TSL :
http://libanresistance.blogspot.com/2010/07/le-sionisme-et-ses-protecteurs-jouent.html



Le Chef d’État Major de Tsahal, Gaby Ashkenazy, a commis une erreur que son entité ne devra pas pardonner ; il a apporté la preuve :

1- Que ce tribunal n’a absolument rien en commun avec la justice impartiale et soucieuse de la vérité ; il est soumis à l’impérialisme et à son protégé le sionisme. Son rendu et ses rapports lui sont à l’avance dictés et imposés par le duo impérialo-sioniste ;

2- Notre Résistance n’ayant pas été décapitée ni par l’agression de juillet 2006, ni par les différentes tentatives de déclenchement d’une nouvelle guerre civile ou de déstabilisation de notre pays, qu'il ne reste pour eux que la carte à jouer, le TSL qui devra dans les mois à venir prononcer son accusation : Notre Résistance accusée d’avoir assassiné l’ancien premier ministre Rafiq Hariri. Cette accusation préparée à l’avance devra, selon eux, logiquement déclencher une profonde déstabilisation politique de notre pays, prémisse à une nouvelle guerre civile qui affaiblira notre Résistance avant qu’elle ne soit complètement liquidée par un assaut final de l’armée sioniste ;

3- Que les arguments et preuves du tribunal sont déjà dictés et imposés : un assemblage logique de briques de mensonges, par exemple, faire entrer en scène un truquage de comportements au travers des réseaux de télécommunications, durant les deux périodes qui précédèrent et suivirent l’assassinat.
Leur jeu de faux témoignage ayant échoué, il ne leur reste plus que celui des « coups de fil passés».






Le Chef d’État Major de Tsahal, voulant faire de la politique et c’est en cela qu’il est impardonnable, nous a indirectement divulgué le complot.
S’ils sont intelligents, les dirigeants sionistes devront le limoger.


Quant à nous libanais, il ne nous reste plus que notre conscience, notre vigilance et surtout notre fort attachement à la paix civile, toujours unis autour de cette formidable alliance qui lie notre Résistance et notre Armée.

Aucun commentaire: