vendredi 9 juillet 2010

Les libertés bafouées au pays censé être celui des libertés


Les Juifs devaient quitter la Palestine et « retourner à la maison » en Allemagne et en Pologne

La très réputée correspondante à la Maison Blanche, Helen Thomas, a provoqué une tempête aux Etats-Unis après avoir déclaré que les Juifs devaient quitter la Palestine et « retourner à la maison » en Allemagne et en Pologne.

Thomas a fait ces remarques lors d’une discussion avec le Rabbin David Nesenoff, en marge d’un événement tenu par le président Barack Obama, dans le cadre du mois du patrimoine juif.

Après qu’on lui ait demandé son opinion sur Israël, Thomas a répondu en disant : « dites leur de quitter la Palestine ».

Les remarques de Thomas ont entrainé de nombreux appels à sa démission. L’un de ceux qui a parlé contre elle est Ari Fleischer, ancien porte-parole de la Maison Blanche lors de la présidence de George W. Bush.

« Elle devrait perdre son emploi sur cette affaire, » a dit Fleischer.
« En tant que juif, et ayant travaillé avec elle et l’ayant apprécié, je trouve cela épouvantable. », poursuit-il.

En tant que fille d’immigrants libanais, Thomas n’a jamais caché sa sympathie pour les arabes et les palestiniens lors des conférences de presse à la Maison Blanche.

Elle a qualifié de massacre le raid sur le navire Marmara.

Depuis, le siège d’Helen Thomas reste vide, au premier rang, lors des briefing quotidiens du porte-parole de la Maison Blanche. Le groupe Hearst qui l’employait, avait annoncé que son éditorialiste a pris sa retraite, avec effet immédiat.




Elle quitte CNN pour un « tweet déplacé »

Une journaliste spécialiste du Moyen-Orient à CNN, Octavia Nasr, a été licenciée après avoir envoyé sur le site de micro-blogs « Twitter » un message faisant l'éloge du défunt ayatollah Fadlallah.

La journaliste, présente sur la chaîne américaine depuis 1990, a écrit dans un « tweet » qu' « elle était triste d'avoir appris la mort de l'ayatollah Mohammad Hussein Fadlallah, l'un des grands hommes du Hezbollah. » et qu’ « elle respectait beaucoup et surtout pour sa position singulière et pionnière au sein de religieux chiites sur les droits de la femme.»

Dans un mémo interne, la vice-président de CNN International Parisa Khosravi indique avoir discuté avec la journaliste et décidé qu'elle allait quitter la compagnie.
« Nous considérons que sa crédibilité en tant que journaliste spécialiste du Moyen-Orient a été compromise », poursuit Parisa Khosravi.

Son départ intervient un mois après celui de la doyenne des correspondants de la Maison Blanche, Helen Thomas, qui a pris sa retraite après ses courageuses déclarations sur la Palestine.



JUSTICE AMERICAINE

Une loi qui vient de renter en vigueur aux U.S.A. stipule que quiconque ayant assisté juridiquement un terroriste (selon le dictionnaire de l’administration américaine), une organisation terroriste (toujours selon le dictionnaire de l’administration américaine), ainsi que quiconque ayant soutenu financièrement les terroristes ou ayant organisé des collectes de fonds en faveur d’organisations humanitaires liées au terrorisme, est un terroriste et sera poursuivi et jugé.



Résumons-nous, aujourd’hui, l’impérialisme américain, secoué par les crises que lui-même génère, effectue dans son attracteur des plis historiques ouvrant de petites fenêtres déterministes qui nous rappellent la période noire du Maccarthysme.
(Raymond Richa)

Aucun commentaire: