mercredi 7 juillet 2010

Le sionisme et ses protecteurs jouent les grandes marionnettes


Le Chef d’État Major de Tsahal, Gaby Ashkenazy, a déclaré que le Liban connaîtra de troubles durant le mois de septembre prochain et dès la diffusion par le Tribunal International de son rapport sur l’assassinat de l’ancien premier ministre Rafiq Hariri.

Pour que le chef du Tsahal puisse évoquer des troubles dans notre pays en septembre, ceci suite à un rapport du TI, il faudrait qu’il soit déjà au courant du contenu de ce rapport qui se prépare, voire même qu’il soit un des rédacteurs.

Comment alors peut-on concevoir qu’un chef d’une armée puisse à l’avance prendre connaissance d’un rapport d’un tribunal, de surcroît non militaire et censé être impartial et soucieux de connaître la vérité ?

Quel type de justice défend le Tribunal International lorsque, préalablement à la diffusion de son rapport, permet à un chef militaire d’en prendre connaissance ? Et dans ce cas, quel type de vérité ce tribunal nous promet pour septembre prochain ?

Aucun commentaire: