vendredi 11 juin 2010

DE L'UNITE NATIONALE....A L'UNITE POPULAIRE


On n'a pas le droit de poignarder au dos un pays ami qui nous a soutenus en juillet 2006...et ceci est contraire à nos valeurs en tant que libanais.




Si le gouvernement n'est même pas capable d'assumer avec courage ses responsabilités sur l'arène internationale, alors comment voulez-vous qu'il soit demain au rendez-vous quand il s'agira de grands enjeux nationaux ?




Ce gouvernement, à sa prochaine faille, d'ailleurs inéluctable, devra alors partir et céder sa place à un gouvernement d'Unité Populaire.

Aucun commentaire: