mardi 5 janvier 2010



DECLARATION COMMUNE
DES PARTIS COMMUNISTES
ET
FORCES DE GAUCHE ARABES



Les partis communistes et forces de gauches signataires de la présente appellent à la levée immédiate du blocus de Gaza ainsi qu’à l’ouverture de tous les points de passage, notamment celui de Rafah ; ils appellent également à fournir à Gaza tous les moyens de survie ainsi que les moyens permettant la reconstruction de toutes les infrastructures et superstructures que l’ennemi sioniste avait détruites lors de sa dernière agression.


Dans leur communiqué, ils rappellent la dernière agression israélienne contre Gaza ainsi que sa cuisante défaite grâce à la ténacité du Peuple, de l’héroïsme des combattants des factions de la Résistance et de la solidarité des peuples arabes et des forces de liberté et de progrès dans le monde.


Cette agression durant laquelle l’entité sioniste avait utilisé toutes les technologies de guerre sophistiquées, notamment les armes prohibées par les Nations Unies, avait fait plus de 1.500 morts, dont la moitié sont des femmes et enfants, et avait détruit des milliers d’habitations, de bâtiments administratifs, d’écoles, de lieux de prière, de superstructures appartenant à l’ONU, comme elle avait également détruit presque toutes les infrastructures et de vastes surfaces agricoles.


Cependant, la volonté populaire et sa résistance à vouloir défendre sa terre et ses droits nationaux furent beaucoup plus pertinentes et décisives que toute la machine de guerre israélienne.



A ce jour, le blocus se poursuit en privant la population de Gaza de tous les moyens pour une vie humaine, notamment alimentaires, de médicaments, en équipements de soins et en matériels et matériaux nécessaires à la reconstruction.

Parallèlement, l’Occupation poursuit sa logique de confiscation des terres, d’implantation de nouvelles colonies et de nouveaux barrages militaires séparant les villes, villages et camps de réfugiés de Cisjordanie, ainsi que sa politique de judaïsation et de modification démographique d’Al Qods.


C’est dans ce contexte que la fracture au sein du mouvement national palestinien se poursuit, fracture qui a porté grand préjudice à sa vocation de mouvement national de libération, ainsi qu’à toutes les formes de résistance à l’Occupation, tant armée que civile, fracture mettant en danger tant les institutions que la société palestiniennes.

Cette fracture s’accompagne également de l’absence d’une stratégie arabe unifiée et la moindre action unifiant tous les efforts de solidarité et toutes les potentialités pour le soutien du Peuple Palestinien et pour la libération des territoires arabes occupés, ceci malgré l’échec du pari sur l’Administration Obama, cette administration qui a, non seulement ignoré les crimes perpétrés par l’ennemi, mais aussi encouragé ce dernier à ne pas respecter les moindres résolutions des Nations Unies, notamment le termes et conclusions du rapport Goldstone.

La victoire de la volonté populaire de Gaza, celle de la Résistance Nationale Libanaise en 2006 et la force de justice confirment notre capacité à vaincre l’ennemi sioniste soutenu par l’impérialisme américain ; cependant parvenir à arracher nos droits nationaux suppose le renforcement de la demeure palestinienne et arabe en mettant un terme à nos divisions et en favorisant le dialogue inter palestinien…


A travers cette première commémoration de l’agression israélienne subie par la bande de Gaza, nous saluons les martyrs, les blessés ainsi que toutes les familles qui sont encore et à ce jour réfugiées sous les tentes.

Aussi nous appelons à la levée immédiate du blocus sur Gaza et nous interpellons le Peuple d’Egypte afin qu’il réagisse par tous les moyens pour l’arrêt immédiat de la construction du mur d’acier.


Nous appelons la Communauté Internationale ainsi que toutes les forces de Progrès, de Paix et de Justice à travers le monde à multiplier leurs efforts pour mettre un terme définitif à la confiscation des terres et à l’implantation de colonies en Cisjordanie, pour faire face à la judaïsation d’Al Qods, pour faire pression afin que cessent les assassinats et arrestations quotidiens dans les territoires occupés et pour la levée de tous les barrages militaires.

Nous les interpellons afin que soient traduits devant la Justice Internationale les dirigeants sionistes pour leurs crimes de guerre et contre l’humanité.

Enfin nous appelons à une solidarité concrète arabe permettant à la fois de faire face aux agressions israéliennes ainsi qu’aux pressions et diktats américains, de libérer tous les territoires occupés et de faire émerger des sociétés concrétisant les aspirations de nos peuples au progrès, à l’égalité, au développement, aux libertés démocratiques et à la diversité politique.



Lundi, 4 janvier 2010,
Les signataires :
Le Parti Communiste Syrien,
Le Parti Communiste Libanais,
Le Parti du Peuple Palestinien,
Le Parti Communiste Jordanien,
Le Front Populaire pour la Libération de la Palestine,
Le Front Démocratique pour la Libération de la Palestine.








Aucun commentaire: