dimanche 31 mai 2009

Propos aussi faibles que les "faibles esprits"...

VOUS AVEZ DIT "FAIBLES ESPRITS" ?


Il faut avoir le courage d'admettre une évidence historique : la lutte pour la souveraineté de notre Liban est à la fois amère et aussi dure que le roc car elle opère simultanément dans les domaines de la libération et du changement démocratique, ce changement tant indispensable à l'éradication de la misère qui est responsable de notre tentation de trahir.

Oui, la misère nous trahit; mais aussi aurons-nous le courage d'admettre enfin que le générateur de cette misère, œuvrant depuis plus d'un demi siècle sous la bannière du confessionnalisme qui nous a toujours confisqué notre citoyenneté, est le premier responsable de notre indifférence qui nous pousse jusqu'à collaborer avec l'ennemi ?

Il ne s'agit pas de faibles esprits qui collaborent; il s'agit d'un système, n'étant même plus capable de survivre, génère des situations et des moments fertiles à la tentation de collaborer et risque de liquider définitivement notre Résistance.

Malheureusement, des forces composantes de notre Résistance, n'ont encore pas admis que la lutte pour la libération et celle pour un changement démocratique sont comme deux facettes d'une même médaille : l'une ne peut sans l'autre; l'une, sans l'autre, est orpheline et démunie de la moindre dynamique.

Pire, nous ne l'avons pas admis et nous nous contentons de faibles propos, aussi faibles que les "faibles esprits"...

Les jours des plus grands dangers...

LES JOURS DES PLUS GRANDS DANGERS QUE TRAVERSE NOTRE LIBAN


Joe Biden, faisant sa campagne électorale sur notre sol en nous sommant de ne pas nous ranger au côté des « parties hostiles à la paix »…


Der Spiegel, balance son scoop de désinformation et de manipulation, le hasard n’étant pour rien dans le choix du moment…


L’entité sioniste qui saisit les occasions pour exiger un mandat d’arrêt international à l’encontre de Sayyed Hassan Nasrallah…et qui, de surcroît, programme pour fin Mai – Début Juin de grandes manœuvres militaires, avec la présence complice de représentants des U.S.A., la France, Le Japon, la Hongrie, l’Allemagne et l’Uruguay…


Tous ces feux convergent vers l’ultime objectif à atteindre : briser l’alliance du Peuple avec sa Résistance et son Armée, en provoquant une nouvelle guerre civile et, cette fois, sa terrible conséquence : la disparition du Liban…



Une seule réponse populaire à cette grande machination du moment, une seule réponse qui se résume en ces mots :

Sérénité, fermeté dans notre détermination à préserver notre unité autour de nos forces politiques qui ont bâti l’esprit et l’acte résistant, ainsi qu’autour de notre Armée

jeudi 28 mai 2009

J'ACCUSE L'EUROPE...



LIBAN RESISTANCE :
J’ACCUSE L’EUROPE


LIBAN

Selon une dépêche de l’ANI, l’Armée Libanaise et la FINUL déployée au Sud Liban se sont déployés le long de la ligne bleu, ligne de démarcation entre le Liban et Israël en raison des manœuvres militaires que Tsahal entamera le 31 mai prochain et qui se prolongeront jusqu’au 4 juin.
Ces manœuvres ont été dénoncées au Liban, notamment par le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, qui a mis en garde contre une possible attaque du Pays des Cèdres.
Selon la même dépêche, des engins de chantiers israéliens auraient fortifié les positions militaires à plusieurs endroits et ont érigé de nouvelles barrières au niveau de la localité occupée de Chébaa au Sud Liban. De nouveaux postes ont également été installés à proximité des villages libanais de Tallat al Ramta, Al Soummaqa, Raoussat El Alam.


PALESTINE

Le ministère des Affaires étrangères jordanien a convoqué hier l’ambassadeur israélien à Amman, pour protester contre les déclarations d’un membre de la Knesset appelant à faire de la Jordanie, une patrie de substitution pour les Palestiniens. La Jordanie a exprimé son refus catégorique d’une telle proposition.
Nacer Jawda, ministre des Affaires étrangères jordanien, a signifié à l’ambassadeur israélien "la protestation de la Jordanie et son refus catégorique des discussions qui se sont déroulées à la Knesset, appelant à deux Etats pour deux peuples, sur les berges du fleuve Jourdain". L’objectif est de faire de la Jordanie un Etat pour les Palestiniens.
Arbih Dad, membre d’extrême droite de la Knesset, a recommandé aux Palestiniens "d’avoir une patrie de substitution et propose que ce soit la Jordanie au lieu de la Palestine. Cette proposition est de nature à assurer la sécurité d’Israël et à répondre à la demande de la communauté internationale pour la création d’un Etat palestinien".



J’accuse l’Europe des Sarkozy et des Socio-démocrates au pouvoir d’avoir fidèlement et constamment soutenu le sionisme dans ses actes terroristes, jusqu’à se taire et être complice de ses prêches.

J’accuse l’Europe des Commissaires qui, eux, réellement gouvernent, dans l’unique but de renforcer le capitalisme vacillant et d’asseoir, sans tarder, la main mise de ce dernier sur l’ensemble des pays du Moyen Orient, avec comme gendarme un état artificiellement créé, il y a plus de soixante ans, au détriment de nos peuples.

J’accuse l’Europe qui, en juillet 2006, a soutenu l’agression et les massacres sionistes au Liban.

J’accuse l’Europe qui, à ce jour, contribue au blocus infligé à 1.500.000 âmes.

J’accuse l’Europe qui, sur son territoire, reste sourde et muette face aux atteintes aux Droits de l’Homme, lorsqu’il s’agit de la libération d’un citoyen libanais injustement détenu depuis près de trente ans.

Mais aussi, par solidarité,J’accuse l’Europe Impérialiste dont les fondements et la finalité se résument par son acharnement à conquérir les espaces vitaux qui lui sont indispensables : crise mondial du Grand Capital oblige, ceci au détriment de ses peuples et de leur épanouissement.

J’accuse cette Europe et je m’abstiendrai le 7 juin.

Cette Europe là sera tout simplement abolie par ses peuples….Une Bastille à prendre…

lundi 25 mai 2009

APPEL DE « LIBAN RESISTANCE »


Comme prévu, Les médias occidentaux, à la solde de leurs dirigeants impérialistes et sionistes, se déchaînent contre notre Résistance l’accusant d’avoir assassiné Rafik HARIRI.

Ce n’est pas par hasard que ces médias aient choisi le 24 mai comme point de départ de leurs nouvelles inventions s’inscrivant dans leur logique permanente de désinformation.
En effet, leur acharnement intervient suite au démantèlement des réseaux d’espionnage et de terrorisme à la solde de l’entité sioniste et à deux semaines qui nous séparent de la date de 7 juin 2009.

Le démantèlement des réseaux d’espionnage et de terrorisme est un processus que l’impérialisme n’a pu digérer et il ne lui reste plus comme manœuvre que le mensonge véhiculé par ses médias en vue de discréditer notre Résistance et de contrer la forte poussée des candidats des forces et partis politiques aux élections législatives du 7 juin ayant opté pour l’acte résistant.

Tous les libanais, toutes tendances confondues, se voient ainsi face à la plus dangereuse des ingérences occidentales et sionistes qui joue sa dernière carte pour venir à bout de la souveraineté du Liban.


Nous sommes toutes et tous, sans aucune exception, concernés et, à cette nouvelle agression, nous répondons clairement :

1- Notre vigilance et notre unité autour de notre Armée s’élargiront et se renforceront en vue de la poursuite du démantèlement des réseaux d’espionnage et de la terreur ;

2- Notre attachement à notre Résistance, cette résistance que nos mères ont enfantée, se traduira le 7 juin dans les urnes.

3- Nous dénonçons le silence inouï de l’Occident face aux préparatifs d’agression sioniste contre notre Liban, programmés en Mai-Juin 2009.


VIVE LE LIBAN LIBRE

samedi 23 mai 2009

APPEL DE LA RESISTANCE LIBANAISE



Depuis plus d’un demi-siècle, les Etats-Unis ont toujours soutenu inconditionnellement l’entité sioniste dans ses agressions répétées contre notre Liban.

Pendant trente trois jours de juillet-août 2006, ils avaient avec fermeté inouïe soutenu l’invasion, le triple blocus air-terre-mer et les massacres répétés jusqu'à assassiner nos enfants à Qana, fauchés par leur missile intelligent.

Et voilà qu’aujourd’hui, à quelques semaines qui nous séparent du 7 juin, leur vice président Joe Biden ose déclarer, nous le citons,
: « Je peux vous assurer que nous sommes à vos côtés pour garantir un Liban souverain et sûr, avec de solides institutions. »
Ou encore avec une dose d’hypocrisie,
: « Le Liban a terriblement souffert de la guerre et nous avons à présent une réelle occasion de paix. (...) J'appelle donc tous ceux qui envisagent de se tenir aux côtés des opposants à la paix de ne pas rater cette occasion de s'écarter de ces opposants à la paix. »

Nous sommes toutes et tous interpellés, toutes tendances politiques confondues, sans attendre le 7 juin, pour contrer cette ingérence qui n’est qu’une violation flagrante de notre souveraineté.

vendredi 22 mai 2009


PAS UN RESEAU D’ESPIONNAGE OU TERRORISTE SUR NOTRE SOL

Nous devons élargir et renforcer notre vigilance ; nous devons informer notre Armée sur la moindre activité suspecte sur le moindre mètre carré de nos 10.000

jeudi 21 mai 2009

REPONSE AUX PREPARATIFS ET AUX MANŒUVRES DES GRANDS FOSSOYEURS DE L’HUMANITE





Peu importe que nous soyons résistants palestiniens ou libanais, notre Résistance est forte et prête parce que :

1- La Cause est juste et se résume par la libération des terres, de toutes les terres sans exception, et le retour des nôtres ;

2- Notre ligne choisie est dure, vraie, inflexible malgré les circonstances, invariante à travers le temps et l’espace et englobant tous les fragments et sphères de la vie, sans aucune exception ;

3- Nous préservons la Mémoire et nous n’hésiterons jamais à la transmettre à nos enfants et petits enfants. L’ennemi parie sur l’oubli mais notre réponse est notre conscience animée et permanente en nous ;

4- Nous interrogeons en permanence l’Histoire, la nôtre, pour en tirer les leçons qui éclairent le moindre pas que nous faisons ;

5- Notre acte est pure émanation des souffrances de nos peuples et fruit des entrailles de nos mères. Ainsi, quand un des nôtres tombera, dix autres sortiront de l’ombre à sa place.

samedi 16 mai 2009

LE POUVOIR ET LA DECISION SE TROUVENT AILLEURS….ET QUE TOUT LE MONDE DANSE





Détrompez-vous, le Parlement Européen est comme une scène dans laquelle on rentre et on danse au diapason de ceux qui, en dehors de cette scène, décident de tout.

Certes, dès fois ils laissent passer quelques textes de loi que nos dix doigts suffisent pour les énumérer, non parce que le Parlement le veut, mais parce que les grands mouvements des peuples d’Europe l’exigent.

Quant aux textes ou propositions de loi compromettant les grands profits, ils ne verront jamais le jour car le pouvoir et la décision est ailleurs ; il est entre les mains de ceux qui décident du destin de nos paysans et de nos pêcheurs.

Il est entre les mains de ceux qui décident de délocaliser nos moyens de production, en quête d’espaces où la main d’œuvre est quasiment gratuite.

Il est entre les mains de ceux qui bradent nos universités et nos lieux de recherche au nom de la rentabilité capitaliste.

Il est entre les mains de ceux qui n’hésitent plus à liquider nos acquis sociaux jusqu’à jeter de familles dans les rues ou pire encore, jusqu’à contraindre nos salariés à renoncer à leurs acquis pour un salaire de misère et pour un pouvoir d’achat frôlant le zéro.

Il est entre les mains de ceux qui s’emparent de nos impôts pour venir au secours de leur système agonisant.

Il est entre les mains de ceux qui pillent les richesses des pays du Tiers Monde et qui liquident toute résistance face à ce pillage.

Il est entre les mains de ceux qui renversent les gouvernements œuvrant pour la liberté et la dignité de leurs peuples.

Il est entre les mains de ceux qui, à coup de blocus, étouffent un million cinq cent mille âmes, ceci pour avoir osé un jour chanté la Liberté

Il est entre les mains de ceux qui détruisent notre environnement jusqu’à compromettre l’existence de nos abeilles, pourvu que la courbe exponentielle de leurs profits se maintienne….


……….
……….
……….

Le rendez-vous du sept juin 2009 n’est pas celui de l’Europe que nous voulons ; il est celui du jeu qui consiste à faire entrer dans la scène d’individus qui savent très bien danser à leur diapason…


Le 7 juin 2009, je m’abstiendrai en allant me recueillir sur un roc toujours résistant d’Oradour sur Glane






vendredi 15 mai 2009

Message aux participants à l’attribution du titre de citoyen d’honneur de Grigny à Salah Hamouri


Madame Hamouri,
Monsieur le Maire de Grigny,
Mesdames et Messieurs, membres du Conseil Municipal,
Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs ici présents,

Salah est détenu pour le double crime qu’il a commis :
Sa conscience qui l’interpelle face à la plus grande injustice que subit un peuple et sa citoyenneté française qui est à la fois l’identité et l’expression de cette conscience.

Salah a gêné et gêne encore, non seulement les dirigeants israéliens dans leur besogne de massacres, d’occupation et d’apartheid qui a duré depuis plus d’un demi-siècle et qui dure encore, mais aussi les dirigeants occidentaux et particulièrement français, qui les soutiennent tant politiquement que financièrement.

Salah a gêné et gêne encore la politique sarkozienne qui soutient un régime fondé sur l’occupation, les massacres et l’apartheid, alors qu’hier, elle osait faire, avec hypocrisie inouïe l’éloge des écrits de Guy Moquet. Oui, Salah a gêné et gêne encore car par son combat, il incarne au présent l’esprit résistant de son compatriote Guy.

Le combat de Salah est celui des milliers de détenus palestiniens et arabes jetés dans les geôles israéliennes et aspirant à la liberté ; il est celui des mamans et de leurs enfants à bas âge également détenus…

Son combat est celui de toutes les consciences à travers le monde qui, non seulement dénoncent l’injustice, mais aussi, par leur action permanente et persévérante, se battent pour que cette injustice soit extirpée à jamais.


Au nom des mamans palestiniennes détenues dans les geôles israéliennes,

Au nom des mamans de Qana qui ont perdu leurs très chers que le missile d’un certain Prix Nobel de la Paix avait arrachés à la vie,

Au nom des enfants et mamans tombés lors du déferlement de la barbarie israélienne sur Gaza,

Au nom de la Résistance Libanaise et tout particulièrement son initiateur, le Parti Communiste Libanais,

Je salue le courage de Maman de Salah. Rien, absolument rien ne peut soulager sa souffrance si ce n’est le combat de son fils partagé par les miens, celles et ceux de mon pays.

Liberté pour Salah,

Que grandisse la solidarité du Peuple de France envers nos peuples et leur noble cause.


Raymond RICHA,
Responsable de la section
du Parti Communiste Libanais à Lyon









jeudi 14 mai 2009

RENDEZ-VOUS DU LIBAN AVEC LE 7 JUIN 2009

INGERENCE A SON COMBLE ET VOTE UTILE




En ce moment, l’Occident et le régime saoudien font couler à flot leurs dollars pour venir au secours de leurs candidats et pour contrer la poussée des forces de la Résistance, toutes tendances confondues, et de leurs alliés.
Et comme cela ne suffisait pas, l’entité sioniste, après le coup dur porté contre ses réseaux d’espionnage et de terrorisme, s’attèle à menacer jusqu’à déclarer qu’il ne se retirera pas de Ghajar en cas de victoire du Hezbollah.

Encore une fois, tout cela prouve le lien qui lie étroitement l’oligarchie de l’Argent, de la Haute Finance, de la Spéculation et de la Corruption au Capitalisme Mondial et à son gendarme sioniste.

Rappelons aussi que cette oligarchie a toujours combattu, non seulement toute aspiration au changement démocratique puisque ce dernier compromet ses intérêts, mais aussi la Résistance résolument adoptée par notre peuple ; il suffit de se rappeler du comportement de ses représentants politiques lors des derniers combats contre l’envahisseur sioniste.

La classe politique qui hier comptait les heures espérant la liquidation de la Résistance, jusqu’à ne pas hésiter de près ou de loin à collaborer avec l’envahisseur, cette même classe qui depuis l’indépendance de notre pays a défendu un système qui ne reconnaît en chacun de nous que son appartenance confessionnelle, cette même classe qui a défendu les intérêts de l’oligarchie et qui a toujours combattu la moindre initiative en faveur du monde du travail, des jeunes et des familles, ne devra pas s’emparer de nos voix.

Elle pêche les voix par sa canne à pêche confessionnelle et par ses divers appâts de dollar ; elle achète des « consciences » n'ayant rien à branler de la terre à défendre et de la famille à protéger.
Elle n’a de parfum dans sa peau que la logique des profits, se moquant totalement des souffrances et se mobilisant farouchement contre notre peuple, tantôt lorsqu’il revendique la Justice et tantôt lorsqu’il sacrifie ses fils résistants tombés par amour de la terre et des nôtres.

Le 7 juin 2009, notre unique salut viendra de notre forte volonté de la combattre jusqu’à dans l’urne.

L’enjeu du 7 juin est important car cette classe, dont le seul programme est sa double rémunération pour sa soumission permanente à la maudite oligarchie postféodale et néo libérale, et donc par ce biais à l’Impérialisme, et sa fidèle Collaboration avec l’ennemi, ne cèdera pas.
Par le jeu des urnes, elle s’efforcera de conserver un rapport de force en sa faveur.


Malheureusement en face, le tableau se présente avec des compositions et des coalitions générées tantôt par la logique confessionnelle, tantôt par l’idée naïve d’une possible entente avec des contradictions ou des caméléons de tous les bords.

Les forces fondamentales de notre Résistance ne sont pas unies autour de leurs valeurs fondamentales.
Le changement, le vrai, et même la révolution, ne franchissent pas le seuil des chansons patriotiques.

Serons-nous donc piégés et devrons-nous nous résigner ?

Non, mille fois non…

Nous voterons malgré tout et dans toutes les circonscriptions. Nous donnerons nos voix à toutes les composantes de l’Opposition.
Mais aussi nous les donnerons massivement aux candidats de l’initiateur de notre Résistance, le Parti Communiste Libanais, ces candidats qui se présentent sur cinq circonscriptions, à savoir, celle Marjaayoun-Hasbaya pour la candidature de Saadallah Mazraani, celle de la Bekaa Ouest pour la candidature de Farouk Dahrouje, celle de Baada pour la candidature de Tarek Harb, celle de Koura pour la candidature de Semaane Al Kaïss et celle de Zahlé – Centre de la Bekaa pour la candidature de Jihad Al Moualem.



Que l’espoir soit au rendez-vous avec les urnes






mercredi 6 mai 2009

DU PAREIL AU MEME...




Nous ne pouvons pas reconnaître une entité qui nous a été imposée en 1948 ; nous rappelons à celles et ceux qui veulent bien nous écouter que le célèbre Einstein avait déjà dénoncé cette grande manœuvre fasciste, soutenue par les nations européennes, en vu d’occuper la terre de Palestine et de fonder le soi-disant « Etat d’Israël ».
Il avait même prédit qu’une telle entité occupante aura à son crédit, massacres, épuration ethnique, occupation de la terre,…

Et voilà qu’aujourd’hui, on entend ici et là un discours nous faisant croire que le fasciste Lieberman est différent des autres, comme Ben Gourion, Shamir, Begin, Sharon, Peres, Barak, Olmert, Livni, Nethanyahou…qui eux souhaitaient la Paix.

Ignorons-nous alors que ces acteurs, tous ces acteurs, quelle que soit leur étiquette politique ou idéologique, ont poursuivi et poursuivrons l’œuvre qui consiste à occuper et étendre leur espace vital ethniquement purifié, au détriment du peuple palestinien.

Ne suffit-il pas de se référer à l’Histoire pour enfin comprendre que l’occupation sioniste de la Palestine, en plus de ses ressemblances avec l’Apartheid en Afrique du Sud quant aux conséquences et les effets, est surtout un esprit et un acte à l’œuvre pour d’abord une nation ethniquement purifiée et ensuite pour la conquête des espaces en vue d’un espace vital dépassant très largement ses frontières ?

Rappelons-nous les faits qui suivent :

Ben Gourion – Fondateur de l’entité sioniste et dirigeant du parti travailliste – déclarait le 12 juin 1938 devant l’exécutif de l’agence juive : « Je suis pour le transfert. Je ne vois rien là d’immoral », transfert qu’il mit en pratique dix ans après, lors du nettoyage ethnique de la Palestine et le transfert de sa population. Ce même Ben Gourion, travailliste, qui félicite Ariel Sharon après le massacre commis par ce dernier dans le village de Qibya en 1953.

Des centaines de villages palestiniens furent rayés de la carte ; la pierre dure comme le roc, la clé et les plans cadastraux jalousement protégés et la mémoire entretenue de père en fils en témoignent tous…

Les exactions et diverses politiques de colonisation pratiquées par Menahem Begin et Itzhak Shamir, tous deux dirigeants du Likoud, ou par Shimon Peres, dirigeant du parti travailliste qui, entre autres massacres, ordonna celui de Qana au Liban en 1996.

Les assassinats et les massacres planifiés et réalisés par le dirigeant travailliste Ehud Barak qui planifia le dernier massacre à Gaza, ou encore l’œuvre de son complice Ehud Olmert, dirigeant du parti Kadima, qui supervisa les guerres contre Gaza en décembre-janvier derniers et contre le Liban en juillet-août 2006.

Alors, Lieberman serait-il vraiment le plus « méchant des Israéliens » ? La seule différence avec les sionistes cités plus haut, c’est que lui vient juste de commencer, tandis que les autres ont déjà à leur actif une carrière de bourreau bien remplie.


La Palestine, depuis son occupation en 1947-1948, a toujours témoigné et témoignera encore jusqu’à sa libération d’une seule politique d’occupation, de massacres et d’épuration ethnique, quelle que soit l’étiquette politique et idéologique de l’occupant.
Depuis Deir Yassine, Kafr Qassem, Sabra et Chatila, Qana, Gaza, c'est toujours la même logique sioniste qui est mise en œuvre.

De ses frontières avec le Liban jusqu’à celles, au Sud, avec l’Egypte, de ses bords avec la Méditerranée jusqu’à ses frontières avec la Jordanie, la Palestine fut violée en 1948 et depuis elle ne cesse de témoigner de massacres et de colonisation répétés, sur un fond raciste et fasciste.

La Palestine témoigne ce que l’Europe avait témoigné à l’époque du Nazisme.

Mais l’Histoire sera également celle de la résistance du Peuple de Palestine et ne pourra être autrement, pour :

1- La libération nationale et l’abolition de l’entité sioniste
2- Le retour de tous les réfugiés expulsés depuis 1948
3- L’autodétermination du Peuple de Palestine

Pour l’heure, nous dénonçons la collaboration de l’Union Européenne, et en particulier celle de la France, avec cette entité coloniale, raciste et fasciste, cette collaboration qui se concrétise à tous les niveaux et dans tous les domaines, économiques, politiques, militaires, universitaires, scientifiques, culturelles,…

VIVE LA PALESTINE LIBRE

vendredi 1 mai 2009

1er MAI 2009...





En ce 1er Mai, je dédie cet extrait de mon poème rédigé le même jour en 2008, ainsi que les trois parties de la vidéo retraçant la naissance de la Résistance dans mon pays…

Je dédie donc cette page à toutes celles et tous ceux détenus dans les geôles pour un seul crime, celui d’un cri contre toutes les injustices…

Je dédie cette page à toutes les mamans laborieuses qui, par un salaire de misère, allaitent leurs petits chers et éduquent leurs grands…

Je dédie cette page à tous les ouvriers criant, revendiquant, puis matraqués, condamnés par la Justice du Grand Capital et jetés en prison…

Je dédie cette page à tous les enfants de la Grande Egypte qui, par leurs dix ans et sous les 45°C, peinent à cueillir le coton pour quelques centimes d’euro par mois…

Je dédie cette page à tous les enfants qui souffrent de maladie ou en manque de miettes de pain, ces enfants ignorés par l’empire des Dominique Strauss-Kahn…

Je dédie cette page à celles et ceux qui ont perdu leurs chers, fusillés à deux pas de la Moneda…

Je dédie cette page pour cette petite fille de mon pays qui, tout en étalant les fruits de ses petits bras en quête de quelques piastres, rédige son devoir d’écolier…

Enfin, je dédie cette page aux mamans qui, en ce 1er Mai 2009, revendiquent encore les restes de leurs chers, résistants parce qu’amoureux du plus beau des chênes de mon Liban, le Chêne Rouge…











En ce Premier Mai
Loin des bruits
Qui annoncent à mon Pays
Eté chaud
J’épouse l’ombre d’un chêne
Ayant témoigné hier
Des pas résolus et résistants

Je vois encore de loin
Les dalles de ces ruelles
Fixer l’instant
Où toutes les lumières
Se figèrent
Dans les yeux
D’un résistant tombé

En ce Premier Mai
A l’ombre de ce chêne
Ma plume épouse les contours
Du plus beau visage
Celui d’une Maman
Le sein nourrissant une bouche
Vieille de deux mois
Une main caressant
Les cheveux de l’aîné
Et une douce voix consolant
L’enfance privée de pain

A l’ombre de ce chêne
Je devine à l’horizon lointain
La terre de mon Sud
Tournée et retournée
Par de dociles bras
Malgré les sous munitions
De toutes les haines
Qui guettent
Le moindre signe de vie

Qana ma belle et rebelle
Je t’ai pleurée hier
A cet instant solitaire
A l’ombre de ce chêne
Je te chante et je t’aime

En ce Premier Mai
Une géométrie fractale
Me montre de ses doigts
L’homothétie interne
Qui fait que
Le moindre fragment
De mon Pays
Soit l’exacte réplique
De mon Sud

L’espace se plie
Et se replie
Le temps se dilate
Et se contracte
Ainsi s’échappant
Aux misérables calculs
De ces grands……





ET LA RESISTANCE FUT…




Raymond RICHA
1er Mai 2009