dimanche 12 juillet 2009

MARWA OU LA MORT ANNONCEE D'UNE SOCIETE...











Marwa, une de nos mamans, jouait avec son bébé de deux ans quand un homme s’en approcha et commença à l’insulter et à la traiter de « terroriste, islamiste ».



Il tenta à plusieurs reprises de lui retirer de force son voile.



Une plainte fut ainsi déposée et l’homme fut condamné à une amende de 780 euros.



La peine ayant été jugée trop légère, un appel fut déposé et c’est à la cour d’appel de Dresde que l’affaire devait être rejugée mercredi, le 1er juillet.



Ali, le mari de Marwa et leur fils de trois ans étaient aussi présents dans le tribunal.

C’est à l’enceinte de cette cour que tout a dégénéré.



L’accusé se précipita sur Marwa et la poignarda de dix huit coups de couteau en moins de trente secondes. Son mari avait essayé de s’interposer pour protéger sa femme mais fut à son tour poignardé.





Deux policiers accoururent en urgence sur les lieux de l’agression, mais ont pris son époux pour l’agresseur, parce qu’il a, bien entendu, une tête d’arabe, et lui ont tiré une balle dans la jambe.



Après la confusion, l’agresseur allemand d’origine russe fut maîtrisé.



Marwa était déjà morte de ses blessures dans la cour du tribunal.



Elle était enceinte au moment de sa mort.



Quant aux autorités allemandes, elles évoquèrent un acte isolé d’un fou.



Bouches cousues des médias occidentaux ou tout au plus, quelques lignes nous rabâchaient la déclaration des autorités allemandes : « acte isolé d’un fou… ».



Rappelons qu’en avril dernier, à Argenteuil, une jeune maman musulmane et voilée fut agressée par un groupe de jeunes.






Faits divers ?



Acte isolé d’un fou ?



Ainsi, nous nous trouvons face à une société qui n’a plus le courage d’admettre que les politiques de ses dirigeants ont une large part de responsabilité, puisque le discours raciste, savamment dosé de termes comme « tolérance » ou « liberté » ou « intégration » ou encore « laïcité », était de tous les temps de mise et se poursuit encore.



Mais aussi, d’autres discours moins intelligents de quelques uns de nos élus sont tenus, traitant les femmes musulmanes voilées de « sacs de patates » ou encore déclarant que la pratique de la foi musulmane est un complot contre la République.






Ainsi, la société occidentale, incapable de gérer ses contradictions qui la minent au point de devenir folle par l’acte raciste de ses sujets, assassine nos mamans et enterre ainsi les valeurs les plus chères qui fondèrent sa République.



Cette société là vient de signer sa propre disparition et l’avènement d’un lendemain où toute mère jouera avec son enfant sans être agressée pour avoir osé porter le voile ou accrocher à son coup un crucifix ou tout autre symbole de sa foi.

Aucun commentaire: