mercredi 1 juillet 2009

LE TERRORISME INTELLECTUEL DANS TOUTE SA SPLENDEUR ET TOUTE SA FIERTE


L'album de l'Association pour le Bien-être des Soldats Israéliens - de tout cœur avec les soldats de TSAHAL !
illustré par les dédicaces suivantes :



« Tu serais soldat, je te regarderais avec méfiance. Mais tu ne l’es pas. ? Tu es bien autre chose : Protecteur de nos Racines et de notre Culture, mon double nécessaire, prêt à donner pour moi ta Vie, ton bien le plus précieux. Que pèse face à une telle générosité mon humble reconnaissance ? »
Ariel ZEITOUN


« On peut être contre l’armée, contre la guerre, contre la mort… Mais on est parfois obligé d’assumer l’armée, la guerre, la mort… Le H’aïm ! »
Patrick BRAOUDE


« Il est si jeune. J’aime son épingle à nourrice, le seul métal qui brille sur lui ; et son air d’enfant sérieux, et sa peur, et l’effort pour la vaincre en étant très attentif. Il sait que dans cette épreuve, le vrai censeur est en face, que l’ennemi ne fera pas de cadeau. Et il porte son angoisse, celle qui baigna son peuple durant des millénaires, comme quelque chose qui doit être surmonté. »
Daniel SIBONY


« Retirez le casque, ôtez soigneusement la boue… Décoiffez-là au vent du Neguev mais gardez le sourire, le cil et tous les parfums d’Israël. »
Ivan LEVAÏ


La vie,L’eau dans le désert,C’est la vie.Une soldate à la frontière d’Israël, C’est encore la vie.« Je mets devant toi la vieet la mort, dit le Lévitique…c’est la vie que tu choisiras. »
Marek HALTER


« Le regard de ce soldat israélien n’est dirigé que vers la paix que nous attendons tous avec impatience. »
Enrico MACIAS


« C’est dans cet instant fragile du silence, cette légèreté de l’enfant sur la poitrine, que les hommes s’envolent avec les anges, qu’ils rient dans les manèges, qu’ils courent après les pigeons, et qu’ils cherchent dans le sommeil de leur enfant la réponse à la folie… »
Alain et Marc NACASH


« Un soldat israélien, c’est un enfant comme les autres – le vôtre, le mien… »
Richard BERRY


« La bataille du Mimosa a été remportée par l’armée israélienne. Il reste tellement peu de Mimosa dans le désert aujourd’hui, qu’il faut se battre pour en rapporter quelques brins. »
Michel JONASZ


« Eh bien non, il ne s’agit pas d’un film de Spielberg où il faudrait sauver le soldat Abraham. C’est plutôt lui qui nous sauve et veille sur nous, nos idéaux, nos enfants, notre futur. Nous avons le choix ! Pas eux, donc pas nous ! Aidons-les à veiller sur eux… enfin sur nous. »
Gad ELMALEH


« En souvenir de la soldate que j’ai été et en hommage à toutes les filles de mon pays pour leur dévouement à TSAHAL et à la sécurité d’Israël. »
Rika ZARAÏ


« Depuis cinquante ans, l’antisémitisme n’a pas reculé d’un pouce. Je me le répète souvent : l’Holocauste n’a rien appris à personne. Enfin si, aux juifs peut-être. Ils savent désormais qu’il vaut mieux compter sur ses propres forces pour se défendre et que la naissance de l’armée israélienne est l’une des rares bonnes nouvelles de ce siècle. Mais j’aimerais que le soldat-lecteur de cette photo en arrive à la même conclusion que moi : ce n’est pas parce que les juifs ont été si longtemps désarmés qu’ils doivent s’abandonner à la jouissance que les armes induisent. »
Gérard MILLER


« Se maquiller pour mourir ou pour tuer… il y a mieux comme occasion ! »
Elie SEMOUN


« Et si c’était pour regarder une jolie fille de l’autre côté du mur. L’amour, pas la guerre. On peut toujours rêver. »
Daniela LUMBROSO


« La dure école de la vie, c’est en Israël l’école de la guerre, et, quand on a dix-huit ans et encore des rêves d’enfants, on bascule vite dans la réalité. Mais il suffit d’un souffle, d’une pause, même dans l’aride décor du désert, pour que les gestes symboliques du quotidien soient remplis de cette grâce, privilège des cœurs nobles et fiers que la foi embrase… »
Alain AYACHE


« Le mors aux dents
Et du mordant
Ardent l’amour
La mort autour
Remords dedans
L’humour aidant. »
Stephan SHAYEVITZ

Aucun commentaire: