lundi 5 janvier 2009



Monsieur Eric Chevallier profondément inquiet…

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Eric Chevallier, d’une larme de crocodile et avec toute l’hypocrisie des dirigeants occidentaux, nous fait croire à son grand souci pour la vie des populations civiles de Gaza prises au piège par les combats qui, en ce moment, y font rage.

Il nous évoque la volonté et la détermination de la France pour exiger un cessez-le-feu car la population souffre…

Mais alors pourquoi la France a participé activement au blocus imposé à cette même population, trois ans durant ?

Trois ans de souffrances d’une population de 1.500.000 habitants soumise à un siège et oubliée par la communauté internationale.

Trois ans de frontières fermées et seul un nombre limité de marchandises entrant dans la bande de Gaza, nombre déterminé par l’entité sioniste.

Trois ans avec une population vivant sous le seuil de pauvreté, privée des premières nécessités en eau, nourriture, médicaments, électricité et énergies.

Trois ans avec 60% des enfants souffrant de malnutrition et de maladies, jusqu’au décès d’un grand nombre parmi eux, faute de soins.

Trois ans avec la liberté de circulation entre la bande de Gaza d’une part, la Cisjordanie, Jérusalem et le monde extérieur d’autre part, bloquée.

Trois ans de décès de plusieurs centaines de personnes, parce qu’elles ont été empêchées d’aller se faire soigner à l’étranger, par manque de médicaments que le blocus leur a imposé.

…………………………………
…………………………………
…………………………………

Et voilà que Monsieur Eric Chevalier nous chante aujourd’hui sa profonde inquiétude de la souffrance du peuple de Gaza…

Nous n’avons rien à gagner de ce pseudo inquiétude qui cache des intentions que nous connaissons.

Trop tard ; Monsieur Chevallier arrive tardivement…

Sur les traces du Général de Gaulle, Chef de la Résistance Française, nous crions haut et fort :

VIVE LA PALESTINE LIBRE
VIVE LA RESISTANCE DU PEUPLE PALESTINIEN

Aucun commentaire: