jeudi 8 janvier 2009

COMMUNIQUÉ DE LA CHANCELLERIE VENEZUELIENNE

Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela assiste une fois de plus, avec les Peuples du monde, à ce qui est l’horreur du décès d'enfants et de femmes innocents, comme conséquence de l'invasion de la Bande de Gaza par des troupes israéliennes, et du bombardement inclément que l'État de l'Israël, depuis ciel et terre, décharge systématiquement sur le territoire palestinien.


Dans cette heure tragique et indignant, le Peuple du Venezuela souhaite manifester sa solidarité sans restriction avec l’héroïque Peuple palestinien, partage la douleur de la perte des êtres chers, et elle leur tend la main en affirmant que le gouvernement vénézuélien ne se reposera pas jusqu'à voir punis les responsables de ces crimes indignes.


Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela condamne catégoriquement les violations flagrantes du Droit International encouru par l'État de l'Israël, et dénonce son usage planifié de terrorisme d'État, et par conséquent ce pays est désormais placé à la marge du concert des nations.


Pour les raisons précédemment mentionnées, le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela a décidé d'expulser l'ambassadeur d'Israël et une partie du personnel de l'Ambassade au Venezuela, en réaffirmant sa vocation de paix et son exigence de respect au Droit International.


Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela a instruit à sa Mission devant l'ONU pour que, avec la majorité de gouvernements qui ainsile réclament, il soit fait pression pour que le Conseil de Sécurité applique des mesures urgentes et nécessaires pour arrêter cette invasion de l'État d'Israël contre le territoire palestinien.


Le Président Hugo Chavez, qui a maintenu des rencontres avec des hauts représentants du Conseil Mondial Juif, s'est toujours opposé à l'antisémitisme et tout type de discrimination et de racisme, fait un appel fraternel au peuple juif à travers le monde pour qu'il s'oppose aux politiques criminelles de l'État d'Israël, rappelant les pires pages de l'histoire du siècle XX.


Avec le génocide du Peuple palestinien, l'État d'Israël ne pourra jamais offrir à son Peuple la perspective d'une Paix aussi nécessaire que durable.


Caracas, 6 janvier 2009

Aucun commentaire: