dimanche 4 janvier 2009

Agissons en masse...

Solidarité avec le peuple palestinien

Le massacre perpétré contre le peuple palestinien s’intensifie. L’armée israélienne transforme Gaza en une plaie géante, attaquant de toutes parts et utilisant des bombes géantes contre la population civile.

Le but d’Israël n’est pas seulement le Hamas. Tzippi Levni l’a clairement dit. Ce que le gouvernement israélien veut, c’est détruire toute possibilité de résistance chez le peuple palestinien, toute possibilité de dire non à ce qui se prépare par la suite.

Israël veut épurer les territoires qu’il occupe de toute présence palestinienne. Le retour au vocabulaire découlant du mot « transfert » est très clair. La ministre israélienne des Affaires étrangères n’a-t-elle pas mentionné la nécessité de créer un Etat purement juif ? Et la poursuite de la construction du mur de la honte et de la ségrégation n’est-elle pas, elle aussi, explicite ?

Nous avions, depuis le retour de Georges W. Bush à la maison blanche, attiré l’attention sur ces projets et sur l’aide accordée à leur réalisation par les conservateurs étasuniens qui parlaient de chasser vers le désert du Golfe arabique, y compris vers l’Irak, entre 200 000 et 300 000 familles. Notre inquiétude s’est renforcée à la suite de l’agression israélienne contre le Liban en 2006 et, avant cela, de la parution d’un livre, « La Dernière croisade », dont l’auteure, Barbara Victor, faisait mention du plan qui se prépare afin de chasser les Palestiniens de leur terre natale.

La Palestine, aujourd’hui, subit les conséquences de ce nouveau plan diabolique, exprimé sans vergogne par les responsables israéliens. Elle a besoin d’une solidarité agissante de la part des peuples épris de paix. Elle a besoin d’aide afin de faire face à ce nouveau plan dont les suites auront des répercussions sur toute la Planète.

Dites non au transfert. Dites non à la guerre d’extermination qui se passe sous vos yeux. Agissez.


Marie NASSIF-DEBS

Beyrouth, le 4 janvier 2009

Aucun commentaire: