samedi 30 août 2008

ne tuons pas Samer une deuxième fois...

En ce moment, un résistant est entre les mains de la Justice et la vérité, toute la vérité sur les circonstances de l’incident devra être élucidée rapidement.

Cependant, lorsque l’on a un ministre de la Justice à la solde des Forces Libanaises de Geagea, notre méfiance est pleinement justifiable.

Encore une fois, nous devrons nous battre pour que la vérité soit élucidée et il ne sera jamais question de condamner un de nos résistants, s’il s’avère que le seul responsable de la mort de Samer est ce manque de coordination entre notre Armée et notre Résistance, manque qui serait fatal pour notre Pays s’il venait à revivre un autre juillet 2006.

Soyons donc vigilants envers les tentatives d’un ministre de la Justice, issu des rangs du grand criminel Geagea, d’étouffer la vérité.



Vérité, et seulement la vérité que nous exigeons

Justice et uniquement justice rendue à notre résistant

Ne tuons pas Samer HANNA une deuxième fois

30 Août 2008
Raymond RICHA

Il a suffit d'une erreur...

Dans les circonstances que tout libanais vit en ce moment, à savoir l’accentuation des violations de notre espace aérien par l’aviation militaire sioniste, défiant à la fois la communauté internationale et la résolution 1701, un tir, par erreur, sur un hélicoptère de notre Armée a causé la mort d’un de nos soldats dans le secteur d’Iklim Al Touffah.

La Résistance a déploré cet incident et remit aux autorités le responsable de ce tir, tout en déclarant martyr de la Résistance le soldat atteint.

Il a suffit de cette erreur pour que toutes les grandes gueules s’activent de nouveau contre notre Résistance et ciblant surtout son unité avec notre Armée.

Ce sont ces mêmes gueules qui, durant trente trois jours d’agression sioniste, dansaient de joie en assistant aux massacres et aux crimes perpétrés par l’ennemi, espérant voir notre Résistance liquidée.

Ce sont les mêmes qui dansaient et sautaient de joie en assistant aux combats entre notre Armée et les terroristes du Ftah Al Islam, espérant voir notre Armée affaiblie.

Aucune force dans ce monde ne pourra saper l’unité de notre Résistance et de notre Armée.

Que ces grandes gueules sachent que cette unité là restera le rempart contre toutes leurs tentatives de rallumer une nouvelle guerre civile et de saper la Paix Civile.


30 Août 2008
Raymond RICHA

vendredi 29 août 2008

SARKOZY DANGER...





Les manœuvres sarkoziennes dans notre région est loin d’être innocentes et s’inscrivent pleinement dans la stratégie américano-sioniste qui consiste in fine à briser définitivement l’esprit résistant de nos peuples respectifs.

Pendant que les dirigeants américains attisent et approfondissent les divisions et querelles sans fin entre les différentes factions palestiniennes, querelles et conflits permettant ainsi à l’entité sioniste non seulement de perdurer son occupation mais aussi de l’accentuer en poursuivant son programme de colonisation, l’autre manœuvre qui lui est complémentaire, mais cette fois-ci purement sarkozienne, tente de mettre en place un axe syro-libanais dont la principale mission est de briser définitivement la solidarité du Peuple Iranien avec nos résistances respectives.

Ce nouvel axe aurait également une deuxième mission qui consiste à isoler définitivement l’Iran, cet isolement étant le prélude à une attaque, voire même à une invasion et une main mise de l’Occident sur ses richesses énergétiques.

La logique sarkozienne s’inscrit pleinement dans cette grande stratégie américano-sioniste qui consiste finalement à concrétiser un axe plus large : une ligne qui démarre en Egypte et qui aboutit en Syrie en englobant sur son passage l’Iraq, l’Iran et la Jordanie.

Cette ligne là sera ainsi la frontière de ce Nouveau Moyen Orient tant souhaité par les faucons américano-sionistes, en quelque sorte un N.M.O. dont toutes les richesses, toutes sans exception, seront pillées et mises à disposition de l’entité sioniste et de l’Occident, sans évidemment oublier cette formidable réserve de mains d’œuvre gratuite pour eux.

Cependant, pour en arriver là, des préalables leur sont indispensables :

1- Attiser les conflits entre les factions palestiniennes pour finalement les affaiblir en vue d’une liquidation définitive de la Résistance Palestinienne et de l’abandon de toute idée d’une Palestine Libre et Démocratique pour tous



2- Soutenir les forces intérieures libanaises qui leur sont alliées, en attisant les conflits de toutes les sauces, par tous les moyens, notamment par cette formidable logique qu’est le Confessionnalisme Politique, logique mise en place par le mandat français et qui, malheureusement prévaut encore, empêche l’émergence de l’Identité Libanaise et la Citoyenneté Libanaise et provoque les conflits cycliques tels que les guerres civiles ; par ces manœuvres, ils pourront ainsi affaiblir les forces alliées à la Résistance, briser définitivement l’unité du Peuple autour de sa Résistance et liquider définitivement cette dernière, de préférence en utilisant l’Armée


3- Sous prétexte de la lutte contre le terrorisme, ils devront également liquider la Résistance Iraquienne déjà affaiblie par les séries d’attentats perpétrés par la terreur contre son unique ressource humaine : le Peuple


4- Enfin, appuyés par leurs expériences acquises dans leur lutte contre les mouvements de libération en Amérique Latine et ailleurs, ils devront provoquer les conflits internes en Iran, en vue de briser l’unité de son peuple, préalablement à l’assaut final





Si Sarkozy et son Kouchner qui s’acharne en ce moment pour un rapprochement syro-libanais sont étrangers et non concernés par cette stratégie globale, dites-moi alors en quoi consiste concrètement leur politique moyen orientale ?

Comment explique-vous les derniers propos agressifs de Sarkozy contre l’Iran pendant que son ministre est en tournée dans notre région, en quête d’un axe syro-libanais ?

Comment expliquez-vous les atteintes à la liberté d’expression en France, perpétrées par la machine sarkozienne, contre toute expression courageuse face au Sionisme et allant jusqu’à licencier un citoyen pour avoir interviewé le Président Syrien ?

Comment expliquez-vous le soutien sans réserve et réitéré de Sarkozy au mouvement sioniste et à l’entité sioniste en Palestine Occupé ?

Comment expliquez-vous la bouche cousue de Sarkozy pendant que l'entité sioniste accentue en ce moment ses manoeuvres d'agression contre le Liban, défiant ainsi la communauté internationale et sa chère résolution dite "1701" ?



29 Août 2008
Raymond RICHA

jeudi 28 août 2008

SARKOZY DELIRE





Mercredi 27 Août 2008



Nicolas Sarkozy menace l'Iran « d'accroître les sanctions dans tous les domaines »

Fragments de son discours :
« La communauté internationale ne peut pas accepter que l'Iran se dote de l'arme nucléaire »…
« Personne n'a de meilleure stratégie à proposer et, si nous devions échouer, chacun connaît l'alternative catastrophique devant laquelle le monde serait placé : la bombe iranienne ou le bombardement de l'Iran »…

Tout en tenant ce discours, il menaça d'accroître les sanctions dans tous les domaines, si Téhéran ne répond pas aux exigences internationales.








De quel droit Monsieur Sarkozy parle-t-il au nom de la Communauté Internationale, à moins de comprendre par « Communauté Internationale », sa chère communauté qui le lie économiquement, politiquement et militairement aux Etats-Unis ?

Poursuivant son discours, il évoque les exigences internationales que seul l’individu dupe avale ; en effet, ses exigences sont celles de ses maîtres faucons américano-sionistes qui s’acharnent à renforcer leur domination économique et militaire sur le reste du monde.

Si Monsieur Sarkozy était sincère, il commencerait par fonder sa politique extérieure sur les principes suivants :

1- soutien inconditionnel au droit du retour des réfugiés palestiniens dans leur Pays, la Palestine Libre


2- levée immédiate du blocus imposé à plus d’un million et demi de palestiniens à Gaza

3- agir énergiquement pour l’arrêt total de la colonisation sioniste en Palestine et pour une Palestine Libre et Démocratique

4- agir immédiatement pour un Moyen Orient totalement dépourvu d’armes nucléaires, ceci en commençant par la destruction de l’arsenal nucléaire militaire de l’entité sioniste



Enfin, je dédie à celles et ceux qui sont sous l’emprise des médias à sa solde, ce petit détail du jour, ce petit fragment de la réalité quotidienne en Palestine Occupée qui laisse malgré tout indifférents et bouches cousues Monsieur Sarkozy et son ministre Kouchner :





Un bébé palestinien, le plus jeune détenu dans notre monde, entre les mains menottées de sa mère également détenue, assistant à sa condamnation
De surcroît, ses mains ainsi menottées, elle n’avait pas pu l’allaiter, douze heures durant !!!

Aux menaces de Monsieur Sarkozy, nous répondons par un seul mot :
Résistance
28 Août 2OO8
Raymond RICHA

mercredi 27 août 2008

A Randa...







Randa

Cri d’une jeunesse
Errant dans les marécages
De notre Orient
En quête d’une passerelle
Vers un Orient amoureux des siens

L’objet de tes douces mains
Jadis épousait l’esprit et la lettre
Convergence de souffrances et de luttes
Puis tout fier projetait l’image
Résultante de toutes les réalités

Cette belle image de tous les temps
Epousant à la fois le réel et le symbolique
Se renouvelant en quête de l’ultime vérité
S’enivrait de ton être, te suppliant encore
de la rendre plus belle et rebelle

Tout fier de toi
Le doyen de nos cèdres
Témoigna de ta présence
Solidement debout et captant
Sur une ligne de séparation
de mon Sud et d’ailleurs
Toutes les réalités d’un instant

Beauté infinie
Belle et rebelle
Défiant la souffrance
L’objet bien tenu dans tes mains
Jadis pliait et repliait
Par ses extrémités mon Pays
Pour n’en faire qu’un
A la fois, acte de résistance
Lueur d’espoir pour des lendemains meilleurs
Et message de paix pour les siens

Le rouge vif
D’une vigueur inouïe
Mais aussi et sans doute
Rejoint par le jaune, le vert, l’orange
Et tant d’autres
T’honorent aujourd’hui
Ton Peuple témoigne de ton œuvre
Beau fragment de son Patrimoine
Lettre de résistance et d’amour infini

A plus de cinq mille
De mon Pays
De ma fenêtre
Je devine la Voie Lactée
Et par hasard
Je lis en elle l’image
Façonnée par tes mains
Puis furent les miennes
Tendues pour la saisir
Et la raconter à mes enfants




Dédié à Randa Chahal
Au nom de l’Organisation du Parti Communiste Libanais en France









Palmarès de la 60ème Mostra de Venise

Le 7 Septembre 2003 restera une grande date marquée d'émotion et de reconnaissance pour le cinéma libanais


En recevant son prix pour "Le Cerf-volant", la metteur en scène Randa Chahal Sabbag a déclaré :

«Je viens d'un petit pays qui n'existe presque pas sur la carte. Suis-je menaçante? Représentons-nous l'Axe du mal et (le président) Bush l'Axe du bien?»

Et elle a remercié le jury qui a «compris le message du Cerf-volant»

avant de quitter la scène, poing levé

mardi 26 août 2008

Une gouvernance de toutes les contradictions



Nous assistons aujourd’hui et ça ne sera pas la dernière fois à l’acharnement des forces dites du « 14 Mars » à vouloir saper l’esprit et la lettre des accords de Doha.

Tant au sein de l’actuel gouvernement improprement appelé d’ « unité nationale » qu’au niveau de toutes les instances et jusqu’à la rue, leurs représentants agissent farouchement sur tous les fronts ; rien n’est laissé au hasard.

Sur la nécessité de protéger notre Résistance et de mettre rapidement en œuvre une vraie stratégie de défense nationale, elles répondent par leur acharnement à mettre en cause, à la fois, l’esprit, la lettre et l’arme résistante.

Au chapitre du jeu électoral pourtant pour lequel elles avaient apposé leurs signatures à Doha, elles s’attèlent aujourd’hui à saper l’entente sur la loi électorale dite « loi 1960 », pourtant souple au regard du Confessionnalisme Politique, en retardant sa mise en œuvre.

Au chapitre des réformes économiques et sociales tant attendues par une grande majorité de notre Peuple, elles n’affichent aucune volonté de répondre favorablement aux légitimes revendications, si ce n’est de nier le rôle de chaque ministère en tentant de concentrer tous les pouvoirs dans les mains du Premier Ministre.

Cette gouvernance là, comme je l’avais déjà prédit, sera celle de toutes les contradictions.

Que faire alors ?

Le peuple, dans sa ferme unité autour de l’Opposition présente au sein de cette gouvernance, devra lui-même créer un rapport de forces en faveur du vrai changement auquel il aspire.

Il devra sans tarder agir en masse et pacifiquement pour imposer à cette gouvernance :

1- une mise en œuvre immédiate d’une stratégie de défense nationale avec comme pierre angulaire, la symbiose de notre Résistance et de notre Armée

2- une mise en œuvre immédiate d’une loi électorale permettant l’expression démocratique en vue de liquider à terme et définitivement le Confessionnalisme Politique, seul responsable de ce maudit cycle de violences qui ravage notre Liban depuis son indépendance à nos jours

3- Une mise en œuvre immédiate des politiques de réformes nationales dans tous les domaines et les sphères d’activités : économique, social, sanitaire, domaine de la construction et des infrastructures, environnemental,…etc.

En Juillet 2006, face à l’agression sioniste appuyée par les Etats-Unis, leurs alliés et leurs valets arabes, notre Peuple s’était exprimé concrètement en adoptant sa Résistance et en se solidarisant avec nos familles victimes.

Il s’était exprimé dans la dignité et sa ferme volonté d’unité et d’abnégation ; il s’était exprimé dans sa conviction de sa seule identité : être libanais et de son appartenance à une seule circonscription : le Liban. Il avait ainsi, durant trente trois jours, généré un rapport de forces qui a fortement contribué à la victoire de notre Résistance.

Aujourd’hui et demain, il sera en mesure de générer une seconde fois un rapport de forces imposant le Liban, seulement le Liban, à tous nos gouvernants, ceci par l’acte pacifique…


26 Août 2008
Raymond RICHA

dimanche 24 août 2008

Liban : seule identité pour tous










APPEL DU PARTI COMMUNISTE LIBANAIS A UN GRAND RASSEMBLEMENT POPULAIRE

En refus d’une loi électorale dite « loi 1960 » qui génère une émergence fondée sur le confessionnalisme : responsable de ce maudit cycle de conflits, affrontements et guerres civiles qui nous frappe depuis l’indépendance de notre Liban

Pour une nouvelle loi électorale fondée sur la proportionnelle et une seule circonscription, comme premier pas vers la réforme politique

Le Parti communiste Libanais appelle à un grand rassemblement populaire
et à un sit-in

devant l’Assemblée Parlementaire
le 26 Août 2008, à partir de 10h (heure locale)


VENONS NOMBREUX POUR DIRE « NON » AU CONFESSIONNALISME ET POUR EXPRIMER NOTRE VOLONTE DE VOIR ENFIN
LE LIBAN COMME SEULE IDENTITE POUR NOUS TOUS

NOUS NE SOMMES NI CHIITES, NI SUNNITES, NI DRUZES, NI MARONITES, NI GRECS CATHOLIQUES OU ORTHODOXES...
NOTRE SEULE IDENTITE : LIBANAIS
NOTRE UNIQUE CIRCONSCRIPTION : LE LIBAN

samedi 23 août 2008

l'instant zéro pour la fin du blocus...


« FREE GAZA » ENFIN A GAZA

PREMIERE BRECHE DANS LE MUR DU BLOCUS SIONISTE

Dès maintenant, renouvelons partout dans le monde, la journée du 26 janvier 2008, à Londres :
http://fr.youtube.com/watch?v=6Yh0_f4O34o

jeudi 21 août 2008

FREE GAZA...




GAZA LIBRE...

FREE GAZA...
Les passagers de tous les défis pour ceci :



Quelques uns...


















Leurs bateaux, ceux que l'entité sioniste souhaite faire exploser...









Unique réponse des passagers de la Liberté :
leur détermination à aller jusqu'au bout


Gaza, la belle et rebelle...Gaza la Résistante
les attend au port :


Ses pêcheurs les accueilleront

21 août 2008
Raymond RICHA










mercredi 20 août 2008

solidarité Gaza...







Des pêcheurs interdits dans leurs eaux maritimes territoriales…aux bateaux de toutes les solidarités prêts à briser le siège de Gaza malgré les menaces des les faire exploser,…
L’entité sioniste menace la paix dans le monde

Et pendant ce temps là…






18 août 2008
Israël pourrait recourir à la force…


Le ministère de la Défense israélien serait favorable à un recours à la force pour empêcher les bateaux d’atteindre les eaux territoriales de Gaza ; des menaces anonymes sont adressées à des militants de Free Gaza.

« Israël pourrait recourir à la force pour stopper les bateaux qui essaient de briser le siège de Gaza »Ha’aretz - Amos Harel - 17/08/2008

Le même journal a appris que des fonctionnaires de la Défense sont favorables à un blocage par la force des deux bateaux d’un groupe de militants basés aux États-Unis qui projettent de faire route vers Gaza pour protester contre le siège israélien.

Selon le ministère des Affaires étrangères, Israël est dans son droit en recourant à la force contre ces marins.

L’idée de bateaux battant pavillon grec que le groupe Free Gaza envisage d’appareiller de Chypre vers Gaza cette semaine, a incité les fonctionnaires de la Défense Israélienne de tenir une série de discussions ; ils ont déclaré, je cite : « permettre aux navires d’atteindre le littoral de Gaza pourrait créer un dangereux précédent. »

Selon certains de ces fonctionnaires, le Hamas cherche à exploiter l’initiative prise par les militants - dont un professeur et militant israélien de l’Université hébraïque, Jeff Halper - pour ses besoins politiques, et pourrait essayer de saluer les marins avec des bateaux de pêche.

Le service juridique du ministère des Affaires étrangères a déclaré, je cite : « Israël a le droit d’utiliser la force contre des manifestants dans le cadre des Accords d’Oslo qui désignèrent Israël comme responsable des eaux territoriales de Gaza. »

Une variante à la manœuvre de faire exploser les bateaux : les forces de l’Occupation Sioniste pourraient retenir les navires à l’entrée des eaux territoriales de Gaza, arrêter les passagers et remorquer ces navires jusqu’en Israël où les détenus pourraient être interrogés.

Au sujet des accords d’Oslo

1- Ces accords ont expiré en 1999

2- Malgré tout, supposons-les encore aujourd’hui applicables. Ils n’ont jamais préconisé ni permis à Israël d’utiliser la force meurtrière contre des militants non-violents des Droits de l’Homme. Toutefois, Israël a décidé d’interpréter l’accord, comme leur donnant l’autorisation d’agir violemment contre toutes les formes non violentes de solidarité.



17 août 2008
Menaces et intimidations
Ramzi Kysia - Free Gaza -

C’est assez effrayant de recevoir des appels téléphoniques nous avertissant que nos bateaux exploseront ou nous demandant si nous savons nager, mais lorsqu’on appelle nos familles, alors la ligne est franchie entre intimidation adolescente et terrorisme psychologique.

Cela s’est passé jeudi où Lauren Booth a reçu un tel appel.

« Le 14 août 2008, un homme anonyme a appelé mon domicile en France ; mes filles jouaient à cache-cache dans le jardin.

Cet étranger a parlé à mon mari, l’avertissant que je suis en grand danger car ces navires exploseront.

Mon mari a demandé qui il était et comment il avait obtenu notre numéro de téléphone. Aucune réponse n’a été faite ; cependant, les menaces continuaient. »

D’autres membres ont eu leurs familles en Palestine occupée menacées avec cette même violence.

De ces menaces, un modèle pernicieux de l’intimidation est en train d’émerger. La question, bien sûr, est :
A qui bénéficie le plus le fait de nous terroriser et de nous empêcher de briser le terrible siège d’Israël pour 1,4 millions de Palestiniens à Gaza ?



17 août 2008
Réponse des militants
Ramzi Kysia - Free Gaza -

Face à cette situation, nous, membres du Mouvement Free Gaza, voulons signifier deux choses très clairement au gouvernement d’Israël :

1) Nous sommes des militants non-violents des Droits de l’Homme et nous avons juré de n’effectuer aucune action violente, en paroles ou en actes, contre tout autre être humain - y compris à l’encontre du gouvernement israélien et des responsables militaires qui, apparemment, veulent nous nuire.

2) Les menaces et intimidations que nous avons reçues ces derniers jours, si inquiétantes soient-elles, ne se rapprochent même pas de la souffrance infligée à 1,4 millions de Palestiniens à cause du blocus israélien illégal et immoral de la bande de Gaza.



Compte tenu de l’énormité de cette crise, rien ne peut nous dissuader.
Nous allons naviguer vers Gaza et ce siège sera levé.



Les membres de la Free Gaza et la Liberté, qui prennent la voile cette semaine.
Free Gaza






Et pendant ce temps là, avec mon amie Julia, je pose une seule question :

Wein el malayeen ?

La réponse : quelque part, au pays d’Egypte, il y a un individu qui s’acharne à maintenir le blocus à Rafah…Il s’appelle Hosni Moubarak.


20 août 2008
Raymond RICHA

mardi 19 août 2008

Le Sionisme fait et l’Internationale Socialiste laisse faire…







Dimanche, 17 août 2008
Al Soudania – Nord de Gaza

Une vedette sioniste ouvre le feu sur une barque de pêcheurs. Les deux pêcheurs, Mohammed Mahmoud Al-Assi et Abdul-Karim Al-Nahal, arrêtés après avoir été obligés de se déshabiller sous la menace des armes et de nager jusqu’à la navette, ont vu leur barque confisquée…

Le ministère de l’Agriculture palestinien à Gaza, tout en observant l’accroissement de ces attaques contre les pêcheurs palestiniens durant ces derniers jours, dénonce une violation claire de l'accalmie perpétrée par l’Occupation.

Il faut également noter que l’entité sioniste a souvent violé les eaux maritimes territoriales du Liban en s’attaquant aux embarcations de pêcheurs originaires de Sour (Tyr).



L’activité de nos pêcheurs dans nos eaux maritimes est souvent menacée par les vedettes des forces occupantes sionistes ; la pêche, seule ressource pour plusieurs centaines de nos familles déjà plongées dans l’extrême pauvreté, est ainsi interdite…De surcroît, interdiction décrétée dans la totale indifférence de l’Internationale Socialiste.



Le Sionisme fait et l’Internationale Socialiste laisse faire…Mais viendra ce grand jour où la Terre, toute la Terre tremblera de colère des peuples, sous leurs pieds.


19 août 2008
Raymond RICHA

dimanche 17 août 2008

plus de 3000000...


Que le monde entier le sache
Le Liban : plus de 3.000.000 d’habitants
Désormais, plus de 3.000.000 de résistants

samedi 16 août 2008

hommage...





Hommage à Mahmoud Darwich


Non les roses ne symbolisent pas seulement les martyrs…

Sortez de notre terre ferme, de notre mer, de notre blé,

Sortez de notre sel, de toute chose,

Sortez des souvenirs de la mémoire

Ô vous qui passez parmi les paroles passagères,

Il n’y a pas contradiction,

Il y a un pays…

Qui vit et qui résiste

HONTE A LIBERATION...



Honte à l’équipe de rédaction du « Libération » pour sa brève annonce des obsèques de Mahmoud Darwich à Ramallah, située sous la rubrique « Variétés ».

Pour ce journal qui prétend être de « gauche », il ne s’agit plus de réduire la dimension du personnage, mais de tourner en dérision son œuvre, sa personne et son action !







Nous répondons aux responsables de « Libération » par ce fragment à la fois de beauté et de vérité


« Nous souffrons d’un mal incurable qui s’appelle l’Espoir.
Espoir de libération et d’indépendance. Espoir d’une vie normale
où ne serons ni héros, ni victimes. Espoir de voir nos enfants
aller sans danger à l’école. Espoir pour une femme enceinte
de donner naissance à un bébé vivant, dans un hôpital,
et pas à un enfant mort devant un poste de contrôle militaire.
Espoir que nos poètes verront la beauté de la couleur rouge
dans les roses plutôt que dans le sang. Espoir que cette terre retrouvera
son nom original : terre d’amour et de paix.
Merci pour porter avec nous le fardeau de cet espoir »


Mahmoud Darwich

UNITE...





Quand ce n’est pas l’entité sioniste qui nous frappe, c’est la terreur qui prend le relai…

En cet anniversaire de la victoire de juillet-août 2006, et en mémoire de nos soldats et de toutes les victimes tombés à Tripoli, crions fort notre ferme attachement à notre unité autour de notre Résistance et notre Armée

jeudi 14 août 2008

VIGILANCE...

En cette période estivale, des appareils photos et des caméscopes qui n’ont rien d’innocence circulent dans les rues, ruelles et places de notre banlieue sud et d’ailleurs.

Les moindres recoins, mouvements et manifestations sont enregistrés…en vue d’une exploitation ultérieure par le sionisme.

Vigilance…Vigilance car ces appareils sont mille fois plus efficaces que leurs appareils volants dédiés à l’espionnage !!!

samedi 2 août 2008

1660...

un de nos soldats constatant les faits...




A QUI VEUT BIEN ECOUTER…



Rien que pour la période Mai – Juillet 2008, l’entité sioniste a violé mille six cent soixante fois l’espace libanais dans ses trois éléments : mer, terre et ciel.

Cette constatation est faite sur la base des enregistrements réalisés par notre Armée.

Dire que dans notre Pays, des responsables politiques s’acharnent en ce moment à vouloir éradiquer le mot « Résistance » de la déclaration interministérielle.

Dans son dernier discours, en mémoire à notre Armée, notre Président de la République leur a clairement et sans aucune ambiguïté répondu.

Notre Pays repose sur des principes invariants qui sont :

1- L’entité sioniste est et restera notre ennemi
2- L’Armée et notre Résistance se rejoindront par les armes pour faire face à toute agression perpétrée par cet ennemi
3- Nos territoires toujours occupés devront être libérés par tous les moyens légaux, et tout particulièrement par notre Résistance

Notre Président a poursuivi en déclarant que les sionistes visent essentiellement notre Résistance et s’acharnent à créer les conditions nécessaires à son éradication par notre Armée, avec l’appui de forces intérieures. Je vous le dis et je le répète encore, nous n’accepterons jamais cela.




2 août 2008
Raymond RICHA

vendredi 1 août 2008

18...

18……
Mais aussi le comble de la Justice d’un pays qui prétend être celui des Droits de l’Homme








Jamal Sati, tombé martyr le 6 août 1985

Hassan Ali Moussa, tombé martyr le 18 septembre 1985

Elias Harb, Michel Saliba et Houssam Hijazi, tombés martyrs le 17 octobre 1985

Farjallah Fouani, tombé martyr le 16 janvier 1987

Iyad Saleh Kassir et Hassan Mouhammad Daher, tombés martyrs le 28 août 1987

Yahya Al Khaled, tombé martyr le 18 décembre 1987

Neuf autres tombés martyrs à Khaldeh et à Hadath en 1982




L’entité sioniste devait, lors du dernier échange, restituer neuf de ces corps.

Finalement, aucune de ces dépouilles ne furent restituées.



Dix huit dépouilles de résistants appartenant au Parti Communiste Libanais n’étaient donc pas au grand rendez-vous avec leur peuple et leur pays…Dix huit corps jetés dans le cimetière des chiffres !!!



Tanourine (kadda’ Batroun), Al Mina (Tripoli), Bteghrine (kadaa’ Al Metn), Baalbek et d’autres encore étaient pourtant là pour accueillir leurs enfants respectifs…



L’entité sioniste n’a pas restitué leurs dépouilles ; nous sommes donc en droit de connaître la vérité, toute la vérité, sur leur sort.

Etaient-elles parmi celles perdues dans ce grand cimetière où la Croix et le Croissant sont formellement interdits et où seuls des numéros sont attribués aux corps ? Si non, quel a été leur sort ?





Dix huit corps disparus…
Dix huit grandes étoiles, parmi tant d’autres
Veillant au Pays des Cèdres
Guidant pour l’éternité
Les combattants de la Liberté




Mais aussi et ailleurs, de l’autre côté de la Méditerranée, au Pays des Droits de l’Homme, au demeure de Louise Michèle, des deux Jean Jaurès et Moulin et de Lucie Aubrac, il y a un second Samir : Georges Ibrahim Abdallah, détenu dans les geôles depuis plus de vingt quatre ans, donc vingt quatre ans de soumission de la Justice Française à la volonté des sionistes et de leur protecteur américain !!!


Une République qui trahit ses principes fondateurs, notamment celui de la séparation des deux pouvoirs exécutif et judiciaire, n’est plus une république
En tout cas, elle a un autre nom que je n’ose prononcer, par peur de perdre ma liberté, chérie et chantée par Paul Eluard en 1942


Un combattant…..Une Histoire

Né le 2 avril 1951 à Koubayath à Akkar, dans le nord du Liban, Georges Ibrahim Abdallah commence son engagement politique dans les rangs du Parti National Social Syrien (PNSS) pour rejoindre ensuite la résistance palestinienne, en adhérant au Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP).
Il est blessé lors de la résistance à l'invasion sioniste du Sud Liban en 1978.

Après des mois d'agressions en tout genre (bombardements aériens et navals, raids héliportés, attaques menées par l'intermédiaire de supplétifs mercenaires comme l'Armée du Liban Sud), l'armée sioniste envahit le Liban le 6 juin 1982.
Le bilan de cette opération, appelée "Paix en Galilée", est terrible : 25 000 morts, 45 000 blessés, Beyrouth dévasté par des semaines de siège et de bombardements, des centaines de civils palestiniens et libanais assassinés par les milices fascistes libanaises (les Phalanges) aux ordres de l'entité sioniste à Sabra et Chatila, des centaines de militants arabes capturés et "disparus" dans les camps d'Ansar et de Khiam.

Cette invasion étant perpétrée avec la complicité générale des puissances occidentales ; plusieurs organisations de combattants libanais et arabes décident en réaction de mener la lutte en frappant les intérêts impérialistes et sionistes dans le monde entier.
C'est le cas des Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL), entrées en action en Europe.

Deux des principales opérations qui leur sont attribuées sont l'exécution du colonel Charles Ray, attaché militaire à l'ambassade américaine en France (18 janvier 1982) et l'exécution de Yakov Barsimantov, secrétaire en second à l'ambassade sioniste en France et, surtout, responsable du Mossad en France (3 avril 1982).

Les autorités françaises arrêtent Georges Ibrahim Abdallah le 24 octobre 1984 et son incarcération est motivée par la détention de vrais-faux papiers d'identité : un passeport délivré légalement par les autorités algériennes.

Rapidement la France s'engage auprès du gouvernement algérien à libérer Georges Ibrahim Abdallah.

Cependant les autorités états-uniennes exercent des pressions directes sur le gouvernement français pour le pousser à ne pas relâcher Georges Ibrahim Abdallah ; les États-Unis d'Amérique se constituent partie civile dans le procès et le président américain Reagan en personne aborde le sujet lors d'une rencontre avec le président français Mitterrand. Les pressions sionistes ne manquent pas non plus.
Finalement, le gouvernement français ne respecte pas l'engagement pris auprès des autorités algériennes.
Georges Ibrahim Abdallah est condamné à quatre années de détention le 10 juillet 1986, pour détention d'armes et d'explosifs. Il refuse le procès mais n'interjette pas appel.

Entre temps, en 1985-1986, une série d'attentats est commise à Paris, faisant de nombreuses victimes (13 morts et plus de 300 blessés). Ils sont revendiqués par le Comité de Solidarité avec les Prisonniers Politiques Arabes (CSPPA).
Celui-ci exige la libération de Georges Ibrahim Abdallah, d'Anis Naccache (Libanais lié aux services secrets iraniens et accusé d'une tentative d'assassinat sur l'ancien premier ministre du Shah d'Iran Chapour Bakhtiar, libéré et expulsé de France vers l'Iran en 1993) et de Varoudjian Garbidjian (militant de l'Armée Secrète Arménienne pour la Libération de l'Arménie-ASALA, accusé d'être l'auteur de l'attentat à l'aéroport d'Orly en 1983, libéré et expulsé de France vers l'Arménie en 2001).

……
……

C'est dans ce contexte, alors que Georges Ibrahim Abdallah est incarcéré depuis plus d'un an, que la DST annonce la « découverte » d'une arme dans un appartement loué en son nom, prétendant que celle-ci avait été utilisée dans l'attentat contre le colonel Charles Ray et l'agent Yakov Barsimantov.
Le 1er mars 1987, les autorités françaises jugent une seconde fois Georges Ibrahim Abdallah sur la base de cette saisie miraculeuse.
Un verdict de condamnation à perpétuité est prononcé bien que le procureur général n'ait requis qu'une peine de dix ans d'emprisonnement.
En prison, Georges Ibrahim Abdallah continue à défendre la cause des peuples opprimés. C'est ainsi qu'il adhère à la Plate-forme du 19 juin 1999 qui réunit dans une communauté de lutte une centaine de prisonniers révolutionnaires, communistes, anarchistes, antifascistes et anti-impérialistes, et qu'il participe aux grèves de la faim de solidarité avec les prisonniers révolutionnaires en Turquie.

En août 2002, en solidarité avec les prisonnières palestiniennes détenues à Neve Tirza, en grève de la faim pour dénoncer les humiliations quotidiennes dont elles font l'objet dans les geôles sionistes, Georges Ibrahim Abdallah et plusieurs dizaines de prisonniers détenus à Moulins refusent le repas de l'administration pénitentiaire.

Georges Ibrahim Abdallah, aujourd'hui âgé de 57 ans, a entamé sa vingt-quatrième année de prison. Sa libération ne requiert pas de recours en grâce particulier, elle est rendue possible, après quinze années d'incarcération, par un simple arrêté administratif du Ministère de la Justice, et ce conformément au code pénal français.

En novembre 2003, la juridiction régionale de libération conditionnelle de Pau autorisait sa libération. Cependant, sur ordre du ministre de la Justice de l'époque, Dominique Perben, le procureur général de Pau faisait appel de cette décision.
La juridiction nationale de libération conditionnelle rendait son verdict le 15 janvier 2004, décidant le maintien en prison de Georges Ibrahim Abdallah.

Georges Ibrahim Abdallah présente une nouvelle demande de libération conditionnelle, en février 2005.
Le Tribunal de Grande Instance de Tarbes, présidé par le même juge qui avait statué positivement à la première demande de libération en 2003, rejette cette nouvelle demande en septembre 2005.

L'appel de cette décision, introduit par Georges en septembre 2005, est rejeté en février 2006.




Fossoyeurs des Droits de l’Homme et de la Liberté

De toutes les couleurs et de tous les pays

Quoique que vous fassiez

La Résistance des peuples vous vaincra


1er août 2008
Raymond RICHA