samedi 5 avril 2008

Pendant que nous déminons, tu collabores...







Selon le centre de déminage, organisme des Nations Unies, 39.000.000 m2 de la surface du Sud Liban furent pollués par les grappes de la mort (BASM) durant l’agression de juillet - août 2006.

A ce jour, 42% de cette superficie polluée furent définitivement nettoyés, avec le déminage d’environ 142 mille bombes à sous munitions.

Selon ce centre, le bilan des pertes est comme suit :

· 245 personnes parmi la population civile atteintes, dont 27 tuées et 218 blessées parmi lesquelles des handicapées à vie

· 47 personnes atteintes parmi les techniciens de déminage (FINUL, organismes internationaux et Armée Libanaise), dont 13 tuées et 34 blessées

Les catégories de BASM utilisées par l’armée israélienne furent les M42, M77, LBU63 (de fabrication américaine) et M85 (de fabrication israélienne) ; l’utilisation de cette dernière catégorie se caractérisant par un système d’auto déclenchement est prohibée par les Nations Unies.

A ce jour, les responsables israéliens n’ont fourni aucun plan et aucune information, à la demande des Nations Unies maintes fois réitérée, permettant de faciliter les recherches et de rendre plus efficace le nettoyage.

Suite à l’utilisation intensive des BASM par Israël, lors de l’agression de juillet - août 2006, plusieurs organisations humanitaires ont récemment engagé des discussions en vue d’un nouveau traité international concernant ces grappes qui sera soumis à la signature des pays lors d’un prochain congrès qui se tiendra à Dublin, en Irlande.

Quant au maître de notre Sérail, bouche cousue sur ce dossier, il s’atèle, en permanence et dans ses actes, à prouver son attachement à la politique et aux manœuvres américano israéliennes d’ingérence, d’intimidation, d’occupation de territoires, de massacres répétés, d’épurations ethniques et d’éclatement ou de fragmentation de nations sur des bases racistes, tribales ou confessionnelles.



5 avril 2008

Raymond RICHA

Aucun commentaire: