jeudi 6 mars 2008

Seule la légitimité peut représenter le Liban au sommet arabe

A défaut d’un Président de la République élu avant la tenue de ce sommet, notre pays ne pourra être représenté que par ce qu’il lui reste d’entités légitimes, à savoir l’Assemblée Parlementaire, l’Armée et la Résistance.

Par conséquent, les seules personnalités aptes à représenter notre pays à ce sommet sont le Président de notre Assemblée Parlementaire, le Chef de notre Armée et le Père de notre Résistance.

Par la logique de délégation, une autre personnalité pourra être choisie au sein d’une des trois entités précitées.
Ainsi, le Président du Parlement pourra déléguer un député dont la neutralité est reconnue par tous.

Toute autre personnalité n’étant pas issue d’une de ces trois entités légitimes restantes ne pèsera pas lourd en faveur des trois stratégies fondamentales qui, espérons-le, seront débattues à ce sommet, à savoir :

1- l’acte résistant est un droit légitime reconnu et sera la voie choisie face à l’agression et aux visées américano sionistes

2- mobiliser tous les efforts humains et mettre en œuvre tous les moyens, matériels et immatériels, pour le retour des réfugiés palestiniens dans leur pays, la Palestine

3- la Souveraineté du Liban et la Paix Civile tant souhaitées par son peuple ne peuvent être garanties que par l’unité nationale concrètement traduite au niveau de la première présidence et des deux pouvoirs exécutif et législatif ; à défaut de cette unité dans les circonstances actuelles, tous les efforts et les moyens seront mobilisés en vue de la mise en œuvre immédiate du processus démocratique de renouvellement de l’assemblée parlementaire



A ce sommet de tous les dangers, il nous faut une représentativité d’abord légitime, mais aussi et surtout déterminée à se battre face à toutes les tentatives d’abandon et de soumission ; il nous faut un résistant

6 mars 2008
Raymond RICHA


Aucun commentaire: